Visiter plm-magazine.com
Contacter le magazine
S’abonner en ligne


Amarante, Vache de l’Année 2013, fille de bonne famille

28
nov
Aucun commentaire
Classé dans Célèbres.

La Vache de l'Année 2013, ce sont ses propriétaires Patrick et Jean-Luc Cabon qui en parlent le mieux (*) : "Amarante vient de remporter le Challenge Longévité du Régional breton en octobre, tout en produisant plus de 50 litres de lait par jour. Une descendance hors pair composée de 14 filles toutes Très Bonnes, ainsi que de 38 petites filles. Bref, la vache qui sait allier la production, la génomique et les concours".

 

Patrick et Jean-Luc Cabon

Patrick et Jean-Luc Cabon

Si Amarante-Ex 90 est médaille d'or de ce concours par Internet, sa fille Elégante-TB 89 est médaille de bronze. Toujours selon les associés du Gaec Cabon : "Déjà neuf filles en élevage, deux mâles entrés en Cia, Elégante est la meilleure fille d’Amarante en morphologie. Un palmarès sur les concours déjà bien garni et 89 points en 1ère lactation".

 

Mais Amarante, fille de Shottle, est davantage que la Vache de l'Année. L'histoire de sa famille, en amont et en aval de son élevage propriétaire, renvoie à tout un pan de l'histoire de la holstein en France. Tout commence avec Elly May (Elevation) née en 1978 aux Etats-Unis, dans l'Illinois. En 1981, elle est importée gestante au Gaec du Grand Coudanne, Landes.

 

Très vite, c'est le début d'un véritable Tour de France pour les descendantes d'Elly May. Sa petite-fille Bercy-Ned (Ned Boy) part pour l'élevage Vuillaume, Meuse où naît Eglantine (Trad).

 

Eglantine se retrouve dans l'élevage Pierre Duthoit, Marne, où elle aura une fille, Ixias (Mascot). Accouplée à Bellwood, Ixias donnera Menthe en août 1996. Six mois plus tard, Menthe est proposée à la Vente Capitale du Salon de l'Agriculture. De Paris, elle rejoint le Finistère.  Le Gaec Cabon va alors démultiplier la souche qui continuera de se diffuser. A travers des taureaux comme Texas, Avous, Caesar, Domin Euro, Extragold. Ou encore Esquibien, fils d'Amarante et Cabon Fernand, petit-fils d'Amarante chez Semex.

 

De se diffuser aussi à travers des vaches comme celles connues pour leurs résultats sur les concours. Ainsi Arcade (Shottle) sera championne espoir d'Eurogénétique en 2008. Elle était présentée par l'Eurl PH Déru et le Gaec de la Coumière qui l'avaient achetée à la vente Top Précieuse du Show Open Génisses 2007 à Saint-Etienne. Vendue au Gaec de l'Ouche Ronde, Loire-Atlantique, Arcade deviendra grande championne du Régional des Pays-de-la-Loire en 2010.

 

Agathe, pleine sœur d'Arcade, sera achetée par le Gaec Carfantan, Côtes-d'Armor, à la vente du Space 2006. Elle remportera le titre de championne jeune à Paris en 2010. Sa fille Carf Emeraude (Goldwyn), celui de championne espoir du Space en 2011, avec…Elégante (Goldwyn) pour réserve.

 

Amarante

Amarante

Amarante est, elle-même, régulièrement présente sur les concours et sur les podiums. Ses principaux accessits : 2e au National de Lezay en 2010 dont elle remporte aussi le prix de famille ; 3e au Space en 2010 et en 2013 ; 3e au Régional Bretagne 2012. Cette année, au Régional, elle a remporté sa section puis le titre de meilleure laitière avec 68 2014 kg de lait produits en trois lactations. " Bref, la vache qui sait allier la production, la génomique et les concours".

 

(*) Extraits du "Mot de l'éleveur" sur le site Prim'Holstein France.

 

 

 

 

Chaque voix compte pour élire la Vache de l’Année 2013

22
nov
Aucun commentaire
Classé dans Non classé.

La Vache de l'Année 2013 se trouve parmi les lauréates des différentes catégories présentées ci-dessous. Votez sur le site primholstein.com pour la désigner. Chaque voix compte.

VDA.FinLes six lauréates noires et les deux rouges se retrouvent à égalité de chance sur la ligne de départ du scrutin. Le vote sera clos le mardi 26 novembre à midi et la Vache de l'Année 2013 connue le lendemain matin.

Liste des candidates :

- Carmen OTS (Goldwyn x Aaron) à la Scl Ferme d'Autes, Seine-Maritime, championne "Jeunesse". Et sa réserve : Elégante (Goldwyn x Shottle) au Gaec Cabon, Finistère.

- Amarante (Shottle x Morty) au Gaec Cabon, championne "Maturité". Et sa réserve : Udelac Lau (Stormatic x Inquirer) au Gaec du Bon Espoir, Loire-Atlantique.

- Ureine (Ford x Nicolas) au Gaec Ducellier, Pas-de-Calais. Et sa réserve : Prodige (Basar x Rudolph) au Gaec des Deux Vallées, Meuse.

- Cyred (September x Champion) à Jean-Bernard Girard, Doubs, championne "Rouge". Et sa réserve : Benett FM (Ulysse FM x Ranger) au Gaec des Chanterelles, Haute-Savoie.

Au total, 264 prim'holstein ont participé au 2e concours de la Vache de l'Année. Des noires (246) et des rouges (18). Des jeunes déjà récompensées sur les Expos et des "aînées" dont c'était la 1ère compétition. Des Excellentes 94 et des B 79.

Les unes à plus de 28 kg de lait par jour de vie, les autres à moins de 10 kg. Mais les unes à 15 lactations, les autres à deux seulement.

Prim'Holstein France a relevé de son côté : 20 concurrentes atteignent ou dépassent les 25 kg de lait par jour de vie ; neuf ont franchi la barre des 100 000 kg. La "vache moyenne" du concours affiche 0,60 kg de matière protéique par jour de vie (en noir) et 123 690 cellules. Elle est pointée TB 87.

Parmi ces 264 prim'holstein, des filles de Shottle (16), Lonard (11), Goldwyn (10). Mais aussi beaucoup de filles uniques. Des petites-filles de Jocko Besné et de Shottle, entre autres.

L'Ille-et-Vilaine a présenté la plus forte délégation avec 34 vaches. Devant la Mayenne (29), le Maine-et-Loire (24). Puis la Charente-Maritime et la Meurthe-et-Moselle (18 chacun), le Finistère et le Nord (16 chacun). Au total, des concurrentes de 41 départements.

Vous êtes tous juges de la Vache de l’Année

7
nov
Aucun commentaire
Classé dans Non classé.

Les plus belles vaches ont fait la "une" de l'actualité toute l'année, depuis Lux Elf la championne de Paris en février. Maintenant, place à la championne préférée des éleveurs. Une vache jugée sur sa morphologie, mais aussi sur sa production, sa santé, sa fonctionnalité. La vache Excellente pour les éleveurs.

Une certitude "à l'ouverture des bureaux de vote" : les "inscrites" sont moins nombreuses que l'an dernier. Environ deux fois moins. Sûrement pour une foule de raisons, dont le choix des éleveurs d'inscrire les seules vaches susceptibles de bien figurer au final. Après avoir tiré les enseignements de la 1ère édition, ils ont donné une prime à la qualité sur la quantité. Mais il reste toujours instructif de se confronter aux autres.

Comme le précise Prim'Holstein France : "Cette année, 264 animaux sont en compétition au travers de 12 sections. Ces 246 noires et 18 rouges, de 2 à 15 lactations, devront se départager grâce aux votes des internautes et aux votes du jury d'experts". Précision : le jury intervient seulement au niveau des prix de section.

VDA-BlogRappel. Le concours se déroule en trois étapes : les prix de section du 4 au 14 novembre ; les prix de championnat du 15 au 20 novembre et la finale pour le titre suprême de Vache de l'Année du 21 au 26 novembre.

Chaque Internaute (éleveur, technicien, étudiant ou autre) pourra voter une fois par jour pour chaque section. Sur le site prim'holstein.com, les éleveurs disposent d'un outil pour trier globalement les animaux selon leurs propres priorités.

Quant au prix de Meilleur éleveur, il sera disputé entre les 16 élevages avec au moins cinq animaux inscrits. Le classement sera effectué à la meilleure moyenne des cinq vaches en sections. Le meilleur éleveur devrait donc être connu quelques jours après la fin des sections.

Qui succédera à Linda, la Vache de l'Année 2012 ? Ses propriétaires, les associés du Gaec Prim'Breizh, Côtes-d'Armor, confiaient à PLM à propos de cette vache de 17 ans : "ses performances de production, de fonctionnalité et de longévité ont permis à Linda de sortir de l'anonymat". Elle devançait Airway, au Gaec des Grilles, Orne, connue à la fois pour sa production et ses résultats sur les concours.