Visiter plm-magazine.com
Contacter le magazine
S’abonner en ligne


Le modèle Swiss’Expo est-il importable ?

18
fév
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Blog JacquesUn mois après la fin de la Swiss'Expo 2014, des centaines d'éleveurs et de visiteurs Suisses et étrangers savent déjà qu'ils seront présents à Lausanne pour la prochaine édition. En quittant leur hôtel le 19 janvier dernier, beaucoup l'ont réservé pour le 15 janvier 2015. Autrement dit, la Swiss'Expo est devenue un rendez-vous "incontournable". Son succès peut-il, pour autant, être reproduit ?

L'image de la Swiss'Expo est portée par Jacques Rey (photo ci-contre). Jamais en pleine lumière mais omniprésent en coulisses comme tout bon metteur en scène. Le portable vissé à l'oreille, il règle les problèmes petits et grands. Il va sans arrêt des étables au ring, des salles techniques aux bureaux administratifs. Il semble connaître tout le monde et tout le monde se fie à lui.

Jacques Rey a bien évidemment un secret : il est entouré d'une équipe structurée où chacun exerce une fonction bien définie. Autour du ring, plus de 15 personnes sont mobilisées en permanence : appel des animaux, gestion de la section, traduction des commentaires des juges, remise des "flots", photos d'ambiance, échographie des mamelle, propreté du sol, réalisation des photos techniques, édition des palmarès. Sans oublier la régie son et lumière.

Ainsi entouré, Jacques Rey peut gérer l'imprévisible et l'inattendu. Tout en notant les modifications et améliorations à apporter pour l'année suivante. Cette "édition suivante" qui, comme les précédentes, connaîtra son lot d'innovations.

Car, si la Swiss'Expo est d'abord un ensemble de concours, c'est aussi un véritable spectacle avec accompagnement musical de qualité et éclairage performant. Un cadre qui incite les présentateurs à donner le meilleur d'eux-mêmes pour un défilé des animaux impressionnant.

Une fois la grande championne désignée, le ring est subitement envahi par le public désireux de voir au plus près les lauréates. C'est l'heure des congratulations, des félicitations et des discussions par petits groupes. Des moments chaleureux qui se poursuivent tard autour des buvettes, dans les stands de restauration et, pour finir, dans les "étables". Sauf pour ceux qui doivent reprendre le bus, car le déplacement à Lausanne est souvent organisé par des syndicats de race et des groupes de jeunes attirés par la réputation de la manifestation.

Ce succès de la Swiss'Expo peut-il être reproduit ? Sans doute pas tel quel. Mais des idées sont à reprendre dans toute manifestation réussie, à condition de les adapter aux conditions locales. En tout cas, l'association Colmar 2016 a déjà reçu Jacques Rey pour échanger sur l'organisation des prochains Championnats d'Europe holstein et red holstein.

 

 

La connexion Space-Swiss’Expo

22
jan
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

"La zone Space est une pépinière de championnes" commentait Giuseppe Beltramino à l'issue du concours du Space 2012. Ces propos du juge Italien viennent de se vérifier une nouvelle fois à la Swiss'Expo.

Délicieuse, grande championne holstein de la Swiss'Expo 2014 et réserve du pis, a été championne jeune du Space, précisément en 2012.

Galys-Vray, championne espoir de la Swiss'Expo 2014 et réserve du pis, était réserve championne espoir du dernier Space.

Cher-Betty, grande championne du Space en 2009, est devenue réserve grande championne de la Swiss'Expo quelques mois plus tard.

Atacama, championne jeune du Space en 2008, a été deux fois réserve grande championne de la Swiss'Expo. En 2011 derrière Castel Jolie championne d'Europe l'année précédente. En 2012 derrière Decrausaz O'Kalibra qui sera championne d'Europe l'année suivante.

DS Diode, venue d'Ille-et-Vilaine comme Délicieuse et Cher-Betty, a été championne intermédiaire de la Swiss'Expo en 2012.

Naisseurs et propriétaires

Délicieuse (Pagewire), née au Gaec le Rocher, Ille-et-Vilaine, appartient à Gobeli Holstein, Suisse.

Galys-Vray (Atwood), née au Gaec Vray Holstein, Loire-Atlantique, est la copropriété de Erhard et Mark Junker, de Thomas Stauf, Suisse, et de l'élevage Al.Be.Ro., Italie.

Cher-Betty (Goldwyn), née à la Scea des Landes, Ille-et-Vilaine, et Atacama (Stormatic), née au Gaec du Bon Vent, Morbihan, appartiennent à Erhard et Mark Junker.

DS Diode (Goldwyn), née chez Hubert de Saint-Jan, Ille-et-Vilaine, appartient à l'élevage Al.Be.Ro., Italie. Elle vient de remporter le championnat intermédiaire du National de Crémone.

Delicieuse

Délicieuse, grande championne de la Swiss'Expo 2014.

 

 

 

Une bonne année avec la Swiss’Expo

13
jan
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Depuis 2003, l'année commence bien pour le monde de la génétique et des concours grâce au grand rendez-vous de Lausanne. L'occasion pour les professionnels et les passionnés du secteur de se re-dynamiser pour les mois à venir.

La Swiss'Expo reflète, avant tout, la qualité et la diversité de l'élevage laitier suisse. Mais elle porte aussi l'image de la génétique européenne grâce aux concurrentes issues des pays voisins ou venues pour l'occasion.

Tout le monde n'est pas allé à Madison ni à Toronto. Mais tout le monde a entendu les récits rapportés par ceux qui s'y sont rendus. Ces deux grandes expositions ont diffusé l'image de la génétique américaine et canadienne à travers le monde. Bien au-delà des rings et des gradins.

A leur tour, les éleveurs et techniciens d'Amérique du Nord venus à Lausanne, diffusent au Canada et aux Etats-Unis l'image de la génétique suisse et européenne reflétée par la Swiss'Expo.

Pour que cette image soit bonne, la mise en scène se veut irréprochable. Les lieux d'hébergement sont aussi confortables pour les animaux que faciles d'accès pour les visiteurs. Le ring, en pleine lumière face à la pénombre des gradins, expose les animaux au mieux de leur valeur. Avec élégance et efficacité.

Cette année encore, ils seront plus de mille vaches et génisses, de huit races. Venues de toute la Suisse, de France, Belgique, Luxembourg, Italie, Allemagne et Autriche. Le juge montbéliard sera Markus Gerber, nouveau président de "swissherdbook". Pour la holstein et la brune, l'Américain Micheal Heath, pour la red holstein et la jersiaise, son compatriote Mark Rueth juge d'Eurogénétique en 2005, de la Junior Expo Bulle en 2008 et du concours holstein de la Swiss'Expo en 2011. Mark Rueth était déjà présent à la 1ère édition de la Swiss'Expo en 1996, à La Chaux-de-Fonds. Mais en tant que clipper.

(*) Voir sur ce site plm-magazine.com, rubrique "Plus de photos", 12 stars de la Swiss'Expo de Lausanne.

 

Un site de rencontre entre clippers et éleveurs

7
mai
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Nouvelle étape dans la "professionnalisation" de l'activité de préparateur d'animaux sur les concours : Prim'holstein France lance un annuaire des clippers et présentateurs. Une suite logique aux formations dispensées car, à la sortie de l'école des jeunes éleveurs, il reste à passer à la pratique.

 

L'annuaire proposera les coordonnées et le CV des clippers et présentateurs, affichera leur formation, leur expérience. Augmentera leur chance de passer de la théorie à la pratique. Faute de pouvoir exercer leurs talents, trop de jeunes quittent le circuit alors que, faute de temps, des éleveurs gardent de bonnes vaches à l'étable. Alors qu'il leur suffirait de trouver des partenaires pour les accompagner sur les concours, voire pour les remplacer en toute confiance.

 

Clipper est un vrai métier. Il peut offrir un complément de revenu à des éleveurs, des techniciens, des étudiants. Un métier exigeant en énergie déployée et en temps passé comme le rappelle le témoignage de Damien Gaubert repris ci-dessous. Une bonne résistance est nécessaire pour préparer des animaux à la chaîne, jour et nuit. Avec obligation pour le clipper de mettre en valeur le meilleur de chacune des vaches qui lui ont été confiées.

 

Clipper est aussi un métier-passion. Il fait voyager dans différentes régions de France et à l'étranger. Il donne l'occasion de rencontrer des éleveurs et des collègues clippers. La chance de vivre une Expo de l'intérieur, en tant qu'acteur et non en simple visiteur.

 

Avis aux amateurs soucieux de se professionnaliser : les inscriptions dans l'annuaire sont prises sur le site Internet de Prim'holstein France (primholstein.com). Informations à fournir : coordonnées, formation suivie et l'expérience acquise. Prochainement mis en ligne, cet annuaire sera remis à jour fréquemment.

 

Lire ci-après : " Naissance et persistance d'une vocation". Portrait de Damien Gaubert publié dans la rubrique "Gens du lait" de PLM en février 2012.

 

 

La Swiss’Expo, une vitrine pour la montbéliarde

26
déc
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Bruno Lambert a d'abord été "invité" à participer à la Swiss'Expo. En 2010, il expose avec la délégation officielle française envoyée par l'OS montbéliarde. L'année suivante, il revient en "indépendant", en remerciement de l'invitation de l'année précédente. Et il remporte le titre suprême avec Cagata VR, une fille de Micmac. En janvier prochain, ce sera sa 4e participation successive.

L'expo de Lausanne est une formidable vitrine pour les éleveurs de montbéliardes et pour les entreprises de sélection de la race, estime Bruno Lambert. Il attribue d'ailleurs la forte demande d'embryons pour ses meilleures vaches à la réputation acquise à Lausanne. Une demande actuellement supérieure à l'offre possible.

En face de ces recettes, Bruno Lambert évalue les dépenses à 400 euros par vache en moyenne. Depuis les frais d'inscription jusqu'au retour du camion à la ferme, en passant par les formalités sanitaires, la nourriture des animaux, les frais d'hôtel etc. Des dépenses mutualisées entre plusieurs élevages de différentes races venant de la zone Eurogénétique, notamment Haute-Marne et Meuse.

Mais, au-delà du bilan financier, d'autres retombées sont appréciées de Bruno Lambert. Les halles du Palais Beaulieu sont un haut lieu d'échanges et de mises en commun d'expérience. Entre éleveurs de différents pays. Echanges et mises en commun sur les races présentes mais aussi sur l'alimentation, le management des animaux, le bâtiment…

Des échanges encouragés par la configuration des lieux, par la facilité de déplacement d'un site à l'autre de la manifestation. Rien à voir avec les "bouchons" de visiteurs qui engorgent les allées au Salon de l'Agriculture et bloquent chacun sur son stand. L'atout d'une exposition professionnelle par rapport à une manifestation grand public.

Alors, pour participer à la promotion de la race et de leurs élevages, des éleveurs montbéliards de Haute-Saône mais aussi du Doubs, du Jura, de l'Ain et de  Haute-Savoie continueront à venir en nombre à la Swiss'Expo. Dans la limite des places disponibles…

 

Une vitrine de la génétique française en Suisse

23
fév
Aucun commentaire
Classé dans Sélection.

Les éleveurs Suisses font confiance à la génétique française pour leurs investissements. En guise d'illustration : Atacama, réserve grande championne et réserve meilleur pis de la Swiss'Expo 2012. Si elle conserve le préfixe de son naisseur Morbihannais, le Gaec du Bon Vent, elle appartient maintenant aux frères Junker, canton de Berne.

Autre exemple : la grande championne de cette expo, la vache Decrausaz Iron O'Kalibra, possède aussi des origines françaises comme le raconte PLM de février. Sa grand-mère est née à la Ferme de Bezenand dans l'Ain puis entrée en Suisse à l'âge de six mois.

Lausanne a été le point de départ de ces échanges. La Swiss'Expo est en effet reconnue aujourd'hui par les éleveurs et les généticiens du monde entier comme le plus grand show open d'Europe. Quelle opportunité pour les éleveurs Français passionnés de concours de pouvoir comparer leurs meilleures femelles holsteins à ce qui se fait de mieux chez nos voisins Suisses.

Le déclic s'est produit en 2005 avec un "jumelage" entre la Swiss'Expo et Eurogénétique. A la Swiss'Expo, 16 prim'holstein de l'Est de la France sont descendues à Lausanne et remontées avec cinq prix de catégorie, les titres de mention honorable grande championne de Tentative (Gibson) au Gaec de la Coumière, Haute-Marne, et celui de championne génisse d'Ultra du Tombuy (Champion) copropriété d'Alliance Holstein des Gaec Derrière la Tour et Tombuy, Meuse.

Les Français avaient fait fort au match aller à Lausanne. Les Suisses allaient relever le défi au match retour à Epinal. Ils remportent eux aussi cinq sections. S'y ajoutent des prix de championnat pour Castel James Fleur, Morandale Swatch Britney, Morandale Kite Bretagne. Et pour Indienne d'Avril (Gord Gene). Née en France, puis vendue en Suisse aux frères Rey, Indienne d'Avril figure parmi les ambassadrices les plus célèbres de la génétique française. Après son succès de Paris en 2000, elle enrichira son palmarès en Suisse. Elle sera suivie par deux lauréates du Space : Atacama et Cher-Betty dont l'histoire s'écrit toujours.

Entre France et Suisse, une collaboration fructueuse. D'un côté, un réservoir génétique inépuisable. De l'autre, une passion et un savoir-faire reconnus. Et vous, qu'en pensez-vous ?