Visiter plm-magazine.com
Contacter le magazine
S’abonner en ligne


Claudie la simmental européenne

31
oct
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Au palmarès de Claudie au Sommet 2014 : championne adulte, meilleure mamelle adulte mais aussi meilleure laitière et, pour couronner le tout, grande championne. L'an dernier déjà, au concours de Cournon, Puy-de-Dôme, cette fille du taureau suisse Saemi appartenant au Gaec du Giroux, Ain, avait été désignée grande championne (photo jointe). Cinq mois plus tard, elle sera championne et meilleure mamelle adulte de Paris.

Cette année au Sommet de l'élevage, elle a donc fait encore plus fort avec de tout ce cumul de titres. Et surtout dans le cadre d'un concours national à dimension européenne avec la participation de vaches venues d'Allemagne et d'Autriche. FC.

Témoignage du juge, Claude Charles

Claudie championne simmental sommet 2013Tout juge rêve d'avoir une véritable grande championne dans le lot qui lui est soumis. J'ai eu cette chance au Spécial du Sommet avec Claudie. Une vache qui non seulement plaît au juge mais correspond aussi aux choix prioritaires dans la race. Elle est l'illustration de la mixité recherchée, avec ses atouts production et musculature, couplés  à leurs "compléments naturels" que sont la mamelle pour l'une et les membres pour l'autre. Du lait avec une mamelle très fonctionnelle. Une aptitude à se déplacer avec des membres solides.

Autre atout : sa préparation qui n'a pas seulement mis la vache en valeur. Mais manifesté également toute la fierté de l'éleveur de travailler avec la simmental. Un éleveur également récompensé avec le prix de championne espoir de Guinée, une fille de Hofherr.

En se distinguant dans une compétition internationale, Claudie s'est comportée en véritable "ambassadrice" de la simmental française. Dans une confrontation avec des  animaux venus de deux pays réputés pour la quantité et la qualité de leurs cheptels simmental. Deux pays partenaires habituels de la France dans les choix génétiques et l'utilisation des taureaux. Une vraie simmental européenne.

Venus en France avec de bonnes vaches, ces éleveurs autrichiens et allemands les ont mises en vente et contribué ainsi à la "mixité génétique" de la race en France.

 

 

 

Un National montbéliard video compatible

9
oct
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Il n'y a plus seulement le ring et les tribunes. Mais aussi le reportage en direct via Internet. Une chance pour élargir l'audience du concours. Une exigence pour les cameramen. Un "examen de passage" (…sur l'écran) pour le juge et son assistant.

 

Le National montbéliard, le jeudi 3 octobre au Sommet de l'élevage, a été un modèle de fluidité. Grâce au professionnalisme du réalisateur qui montrait la vache qu'il fallait au moment où il le fallait. Contrairement au visiteur dans les gradins, le "télé-spectateur" ne peut porter son regard où il le souhaite. Il est dépendant des choix de la régie technique.

 

Fluidité, également, grâce au juge et au ringman, chacun à sa (bonne) place. Un tandem comme on en voit dans les grands concours internationaux. Le juge Bruno Lambert et son assistant Yohann Vachoux ont fait évoluer et ont placé les animaux comme il convient pour des jugements faciles à suivre.

 

Le travail rapide du juge et la clarté de ses commentaires ont aussi participé à cette fluidité des opérations. Sur le fond, Bruno Lambert a insisté sur la largeur des animaux, rappelant par la même occasion que la puissance ne vient pas seulement de la taille et de la longueur des animaux.

 

Au final, il a choisi une championne adulte toujours très en "beauté" qui synthétise bien les qualités de longévité et de solidité. Autant d'atouts déjà mis en avant par Beauté (Micmac) sur les grands concours 2012, de Paris à Besançon, en passant par Epinal.

 

La championne jeune Edesse (Ralban), digne fille de sa championne de mère Uvea, est une vache complète exprimant beaucoup de potentiel laitier.

 

-Gaec Du Pivert.GeorgieQuant à la championne espoir, Georgie, elle écrase la concurrence. Successivement lauréate du prix de la précocité, meilleure mamelle et championne de sa catégorie, elle décroche finalement le titre suprême. Une très jeune grande championne (née fin avril 2011) porteuse de tous les…espoirs en raison de sa puissance, du très bon équilibre de sa morphologie, de qualités de mamelle exceptionnelles dans les attaches et l'équilibre. "J'ai bâti mon concours sur l'avenir de la race. J'avais la chance d'avoir une championne espoir exceptionnelle. Je l'ai choisie" proclamait Bruno Lambert en conclusion de ses commentaires du National montbéliard 2013.

Ci-dessus, Géorgie au Gaec du Pivert, Haute-Loire, championne nationale montbéliarde.

 

Ci-dessous, de gauche à droite : l'adulte Beauté à Jean-Pierre Gutknecht, Haute-Saône, la jeune Edesse au Gaec Cussac Fouillet, Cantal et l'espoir grande championne Georgie.

 

 Ring final Nat Montb 2013

 

 

 

 

 

 

 

Elyxir, la jeunesse au Sommet

8
oct
Aucun commentaire
Classé dans Non classé.

Après le juge Belge Alain Hogge en avril dernier, le juge Suisse François Morand a couronné Elyxir. Cette fille de Negundo remporte le Sommet de l'élevage à Cournon, Puy-de-Dôme, en octobre. Après le Top 100 Massif Central à Réalmont, Tarn, en avril

Audrey et MatthieuElyxir appartient au Gaec du Marjon, Rhône, qui élève 60 vaches à Soucieu-en-Jarrest, à 25 km au sud-est de Lyon. Pur produit de l'élevage, elle est la fille d'Astucieuse (Roy) et la petite-fille de Toupette (Reilon Joc x Fatal x Futuna Star), de la famille de Jacinthe (Raider). Voir aussi PLM de mai dernier.

Comme à Paris, à Eurogénétique et au Top 100, le titre de grande championne du Sommet va à la championne jeune du concours.

Avec Elyxir, Audrey Duthel et Mathieu Guillaume, du Gaec du Marjon.

 

 

Elyxir

 

Elyxir (Negundo x Roy) au Gaec la Ferme du Marjon, Rhône, grande championne, championne jeune et meilleure mamelle jeune du Sommet de l'élevage 2013.

 

 

Et à la fin c’est A. Dailly qui gagne

16
oct
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Chacun connaît la célèbre formule des années 80 : "Le football se joue à 11 et à la fin c'est l'Allemagne qui gagne".

Sur les concours de présentateurs prim'holstein, à la fin c'est A. Dailly qui gagne. A l'Ecole des jeunes d'Eurogénétique comme lors des qualifications pour le Championnat d'Europe.

A comme Adrien vainqueur Eurogénétique à Epinal en 2009 puis au National de Lezay en 2010 lors de l'épreuve qualificative pour le 1er concours européen de jeunes présentateurs-clippers disputé à Crémone, Italie, quelques mois plus tard.

A comme Antonin vainqueur Eurogénétique à Epinal en 2010 puis cette année au Sommet de l'élevage en vue du 2e concours européen des jeunes, à Fribourg, Suisse, en mars prochain.

Deux frères qui ont débuté très jeunes sur les rings de la Meuse et qui ont conservé la modestie de leurs débuts pour atteindre le haut niveau.

(*) A Fribourg l'an prochain, Antonin Dailly participera dans la catégorie des 16-20 ans. Guillaume Barbé, Ille-et-Vilaine, dans celle des 21-25 ans.

Antonin (à g.) et Adrien Dailly.