Visiter plm-magazine.com
Contacter le magazine
S’abonner en ligne


Colmar 2016 accueille Fribourg 2013 pour un « retour d’expérience »

17
juin
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

L'image du passage de relais entre Fribourg et Colmar était belle, sur le ring du dernier Championnat d'Europe holstein. Mais, côté français, l'heure est venue d'entrer dans le vif du sujet. Colmar 2016, ce sera le 18 juin. Dans trois ans exactement. C'est encore loin pour les visiteurs. Un peu moins pour les exposants potentiels qui réfléchissent aux futures inséminations. C'est déjà proche pour les organisateurs français de l'événement.

Le 13 juin, ils ont organisé un retour d'expérience, un debriefing, avec Pascal Monteleone, Chef de projet de Fribourg 2013 et par ailleurs Directeur de la Fédération suisse d'élevage holstein.

Pascal Monteleone a repassé, en accéléré, le film des actions conduites entre le Championnat d'Europe de Crémone et celui de Fribourg. Les acteurs : les membres du Comité de pilotage mobilisés à temps plus que partiel, une quarantaine de membres des commissions régulièrement réunis et une armée de 200 bénévoles dans la dernière ligne droite. Côté budget : 1 450 000 francs suisses, soit environ 1 200 000 euros, couverts par le sponsoring et les subventions.

Chaque commission était spécialisée : concours ; logistique, aménagement du site, montage et démontage des installations ; accueil des visiteurs ; restauration ; hébergement des animaux et de leurs accompagnateurs ; sécurité sanitaire et passage en douane ; animation ; visites d'élevages. La communication et la recherche de sponsors étaient sous-traitées à une société spécialisée.

Au bilan, 14 pays en concours devant 9 500 spectateurs. Mais aussi 11 fermes ouvertes à 2 000 visiteurs.

Ce jeudi 13 juin, Pascal Monteleone échangeait avec le Conseil d'administration de Colmar 2016 constitué le jour même. A sa tête, Thomas Prinz et Bruno Béchet.

Président du Club Holstein 68, l'association des éleveurs du Haut-Rhin, Thomas Prinz sera plus particulièrement chargé de la logistique, de l'accueil des visiteurs et des exposants, des relations avec les organismes régionaux. Président de Prim'holstein France, Bruno Béchet sera responsable de l'organisation du concours, de la promotion de l'événement en France et à l'étranger.

Le conseil d'administration regroupe les trois partenaires du Championnat d'Europe 2016. Pour Prim'holstein France : Etienne Koch, Thierry Chombard, Stéphane Vernay, Denis Biéri. Pour le Club Holstein 68, Claude Nasse, Franck Guittard et Philippe Gutzwiller. Pour Eurogénétique, Claude Ballan, Christiane Muller, Jean-Marie Ollinger, Philippe Déru, Philippe Sibille et Claude Charles.

Prochaine étape en septembre avec la constitution des commissions spécialisées.

 

 

Le ringman, maître du ballet des animaux sur le ring

27
mar
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Ni vu ni connu mais toujours efficace. Ce pourrait être la définition du bon ringman, cet adjoint du juge sur le ring.

Les visiteurs viennent d'abord voir les vaches, éventuellement écouter les commentaires du juge. Dans les meilleures conditions de confort possible que rien ne doit venir troubler. Ni photographes indisciplinés, ni ringmen trop nombreux ou maladroits. Chacun à sa place, et les vaches seront bien montrées.

Mais naît-on ringman ou le devient-on ? Est-ce inné ou acquis ? Une certitude : comme toute activité technique, le métier de ringman s'apprend, se travaille.

Rappel des objectifs. Le ringman est le véritable assistant du juge. A lui de conduire le défilé des animaux sur le ring. A lui de les placer dans l'ordre indiqué par le juge, en surveillant les distraits comme les filous. A lui de régler la circulation sur le ring, sachant que les animaux sont plus ou moins dociles, leurs conducteurs plus ou moins stressés, plus ou moins expérimentés, le juge plus ou moins compris dans ses consignes. Le ringman a gagné quand il est passé inaperçu, quand le juge a pu mener à bien le classement des animaux sans être parasité par des incidents.

Juge Suisse d'Eurogénétique le 5 avril, Roger Frossard a souhaité être accompagné de Vanessa Röthenmund. Le Québécois Thierry Jaton est régulièrement accompagné de sa conjointe Véronique Guay, de même que Mathilde accompagne régulièrement son mari Jean-Baptiste Decheppe.

Mais, l'alternative est de former des ringmen (et ringwomen). Ce pourrait être un "certificat de spécialisation" supplémentaire dans la formation de juge, ou encore l'occasion pour un jeune de s'entraîner à la pression du ring. Beaucoup a été fait pour former les juges, ou encore pour susciter des vocations de clipper et de présentateur avec les écoles de jeunes. L'heure est venue de s'intéresser au ringman, véritable maître du ballet des animaux sur le ring.

Ci-dessous. Le ringman Suisse Martin Kipfer a parfaitement maîtrisé la difficile présentation des groupes nationaux sur le ring de Fribourg

Diapomajordome 2

 

 

Le printemps de la prim’holstein rouge

13
mar
Aucun commentaire
Classé dans Non classé.

La prim'holstein rouge monte en puissance. Au Salon de Paris, elle a trouvé sa place en ouverture du concours prim'holstein. Le Show Open Génisses de Saint-Etienne la reconnaît à part entière depuis 2010. Des initiatives locales se font jour, comme à Metz où un concours régional red holstein sera organisé l'automne prochain dans le cadre d'Agrimax.

Mieux encore : la rouge française se fait remarquer en Suisse, pays par excellence de la red holstein. En janvier, Xaintrie Fière a remporté sa section à la Swiss'Expo de Lausanne. En mars, cette fille d'Accolad Red appartenant à Jean-Louis Lafon, Cantal, s'est classée 2e de section au Championnat d'Europe de Fribourg. Devant Coc-Fah-Red (Destry) à David Dallery, Somme. Dans une section remportée par Plattery Savard Renita, championne espoir de la Swiss'Expo et réserve championne d'Europe junior.

La prim'holstein rouge devrait voir ses effectifs augmenter et arriver en force au Championnat d'Europe 2016 à Colmar. Un désir de red holstein existe depuis longtemps dans les troupeaux. La génomique vient d'élargir la gamme des taureaux disponibles. L'attrait pour le sans cornes va développer l'utilisation de taureaux rouges porteurs de ce gène.

Un marché existe comme le prouve les prix sur les ventes. La dernière, certes un peu "atypique", étant la vente "Swiss European" de Fribourg : le prix record de 14 700 francs (12 000 euros) a été atteint par Morsan Showdown Red, petite-fille de la célèbre Blondin Redman Seisme deux fois championne de Madison. A cette même vente, Schrago Barbwire Ira Red est partie pour 9 600 francs (7 800 euros). Le lendemain, sa mère Irène était déclarée championne d'Europe red holstein.

Ci-dessous, devant des tribunes pleines, le podium de la 1ère section du Championnat d'Europe : Fière et Coc-Fah-Red 2e et 3e derrière Renita.

528

 

Retour de Fribourg : l’Europe éclatée

5
mar
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

La 9e édition du Championnat d'Europe holstein a rebattu les cartes. L'Italie n'est plus aussi dominatrice. La Suisse et la France n'ont pas réédité les exploits des éditions passées.

La Suisse a cependant remporté le titre suprême du 9e Championnat d'Europe avec la fameuse O'Kalibra. Et pris la 2e place du Challenge par équipes. Mais la domination du pays d'accueil n'a pas été à la hauteur des espoirs que la dernière Swiss'Expo avait fait naître.

A Fribourg le 2 mars, l'Espagne s'est particulièrement distinguée en remportant le Challenge par équipes. Le prix de réserve championne adulte avec Ashlyn Vray (née en Loire-Atlantique, dans l'élevage Bichon). Et le prix de championne intermédiaire avec Huddlesdorf Medora.

L'Allemagne a également bien tiré son épingle du jeu : 3e du Challenge par équipes et prix de réserve championne intermédiaire avec FG Ice.

Habituée à dominer outrageusement les premières confrontations européennes, l'Italie perd régulièrement du terrain. Cette année, elle gagne néanmoins le titre de championne junior avec C.M.E. Vanity. Elle se classe 4e du Challenge.

La France, 5e par équipe, ne remporte cette fois aucun prix de championnat individuel. Et un seul prix de section, avec Bel Fionna (Duplex x Terrason) à l'Earl Colibri, Nièvre.

Autres points forts de cette édition 2013. La 1ère participation de la Grande-Bretagne au Championnat d'Europe. La volonté des pays de l'Est de prendre place sur la scène européenne. La foule omniprésente dans les allées et derrière les animaux dans les stalles. Les 1 500 éleveurs à la vente du vendredi soir. Et les 4 700 places assises vite remplies tôt le samedi.

Palmarès

Championne senior : Decrausaz I. O'Kalibra (Iron x Integrity) à GS Alliance et à Edwin Steiner, Suisse.

Réserve : Ashlyn Vray (Goldwyn x Lheros) à La Ponderosa Holstein.

Championnat intermédiaire : Huddlesford D. Medora (Duplex x Goldwyn) à La Ponderosa Holstein.

Réserve : FG Ice (Jasper x Boss Iron) à Egon Strudthoff, Allemagne.

Championne junior : C.M.E. G. Vanity (Goldwyn x Damion) aux Fermes Errera, à Al.Be.Ro. et à M.E.D.A.L, Italie.

Réserve : Southland A. Carola 11 (Alexander x Damion) à Southland Holsteins, Pays-Bas.

Ci-dessous, Bel Fionna conduite par Anke Schuttert, défile devant des gradins combles.

606 Bel Fionna SEPT

 

Aimé Jacquet supporter de l’équipe de France prim’holstein

21
fév
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

 Un champion du monde vient encourager la délégation française en route pour le Championnat d'Europe de Fribourg, Suisse. Entraîneur de l'Equipe de France de football 1998, Aimé Jacquet est attendu samedi prochain à Chêne-en-Semine (*).

 

Les concurrentes françaises seront regroupées dans cette commune de Haute-Savoie du jeudi 21 février au mardi 26. "C'est un peu le Clairefontaine des vaches holstein" estime Philippe Monod, membre de l'association départementale des éleveurs qui a invité Aimé Jacquet.

 

Ce soutien public d'une personnalité très connue va évidemment focaliser l'attention sur l'équipe de France prim'holstein. La faire connaître en dehors du cercle de l'élevage.

 

Aux éleveurs et à l'équipe d'accompagnateurs, Aimé Jacquet vantera les vertus du collectif pour améliorer les performances. Or, le Championnat d'Europe holstein et red holstein constitue bien une compétition collective. Les vaches sélectionnées ont été retenues parmi des dizaines de candidates. Aujourd'hui, elles représentent avant tout l'élevage français. Leur préparation est d'ailleurs collective.

 

Avant même le départ de la ferme, elles ont suivi un régime alimentaire concocté en commun par l'éleveur et l'équipe technique mise sur pied par Prim'holstein France et emmenée par David Biarnès, Landes. A Chêne-en-Semine, puis à Fribourg, elles seront soumises au même régime pendant leur périple européen.

 

Pour autant, les éleveurs ne se sentent pas "dépossédés" de leur animal. Ceux qui le peuvent seront d'ailleurs présents pour les accompagner. Tous sont conscients que leur vache représente davantage que leur élevage. Et ils savent déjà qu'ils garderont un souvenir particulier de la participation d'une de leur vache au Championnat d'Europe.

 

(*) Porte-ouverte de 17h30 à 19h à la Salle Intercommunale de Chêne-en-Semine. Au bord de l'autoroute et à proximité de Bellegarde, Chêne-en-Semine avait déjà accueilli les vaches françaises en route pour le Championnat d'Europe 2010 à Crémone, Italie.

 

Colmar 2016, c’est parti

30
nov
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Colmar accueillera le Championnat d'Europe holstein à la mi-juin 2016. Le Conseil d'administration de Prim'holstein France a rendu son verdict le 27 novembre. Après une longue délibération, preuve que les projets de Lyon et de Cournon-Sommet de l'élevage étaient également séduisants.

Colmar, Haut-Rhin, est le site choisi par les porteurs du projet retenu, à savoir le Club Holstein 68 et Eurogénétique. C'est d'ailleurs Thomas Prinz, président de l'association des éleveurs du Haut-Rhin qui conduisait la délégation devant Prim'holstein France. Il était accompagné de Claude Ballan et de Philippe Sibille, président et directeur d'Eurogénétique, et par Claude Charles, chargé de présenter les animations proposées.

La ville de Colmar présente l'atout d'être facilement accessible par la route, le rail (TGV) et les airs avec la proximité des aéroports de Bâle-Mulhouse, Strasbourg, voire de Francfort à une heure de route. Quant au parc "Colmar Expo", situé au milieu d'un immense parking, il propose un ensemble de halls modulables tout à fait adapté à ce type de manifestation.

Voilà pour le cadre. Les animations porteront notamment sur l'accueil des éleveurs français. Même si la manifestation est de dimension européenne, c'est également un événement national majeur. Tout sera mis en œuvre pour faciliter la venue d'un grand nombre d'éleveurs des autres régions. Des jumelages seront proposés entre associations d'éleveurs de l'Est de la France et associations des autres départements. Ainsi, la veille du concours des groupes d'éleveurs bretons  ou normands pourront être accueillis (voire hébergés) par un syndicat local avec, au programme, visites d'élevage mais aussi touristiques…Le jour du Championnat d'Europe sera, quant à lui, centré sur les concours. Aucune autre manifestation ne sera organisée simultanément.

Première "sortie officielle" de la toute nouvelle association "Colmar 2016" constituée du Club Holstein 68, d'Eurogénétique et de Prim'holstein France : le 2 mars en Suisse, au Championnat d'Europe de Fribourg. Pour le passage de relais.

(*) Voir le film de présentation proposé sur le site Eurogénétique : www.eurogenetique.com

Ci-dessous, Colmar Expo, site du Championnat d'Europe 2016.

 

La semaine holstein franco-suisse, en rouge et noir

29
oct
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Riche semaine en vue pour la holstein fin février-début mars. Tout au moins vu de France, avec concours prim'holstein de Paris le lundi 25 février. Trophée Avenir du Simegena le lendemain, avec les jeunes éleveurs en compétition à Paris Nord Villepinte.

Le mardi soir ou tôt le mercredi matin, départ pour Bulle. Ce mercredi 27 février se tiendra à Espace Gruyère, un Open Dairy Show. Une double confrontation (rouge et noire) entre les vaches suisses présélectionnées pour la Confrontation européenne mais non retenues dans le lot final. Les visiteurs du monde entier seront invités à vérifier par eux-mêmes que, à partir d'une base de 80 000 holstein noires au contrôle laitier, la Suisse dégage une élite de grande qualité.

Tourisme le jeudi matin puis départ pour Bürglen dans le canton historique d'Uri, au centre de la Suisse. Dans l'étable de GS Alliance, seront mis aux enchères une quarantaine de lots holstein, red holstein et brown-swiss. Selon les organisateurs, le catalogue proposera des "pedigrees connus et renommés avec des mères et grands-mères excellentes ; des animaux avec un très bon type ; des animaux avec de hautes valeurs génomiques, issus de familles sûres".

Le vendredi 1er mars, de 8h à 16h, les hôtes étrangers seront conviés à des visites d'élevages réputés : Castel, Plattery, Morandale, Everdes, Moulinets ou encore Illens. Pour ces visites, une inscription est obligatoire sur le site www.eurholstein2013.ch. La participation financière est de 20 francs suisses.

Ce même vendredi, à partir de 16h, Concours européens des jeunes éleveurs sur le site même du Championnat d'Europe, au palais d'exposition Forum Fribourg. La France sera représentée par Guillaume Barbé, Ille-et-Vilaine, pour les 21-25 ans et par Antonin Dailly, Meuse, pour les 16-20 ans. Suivra la cérémonie officielle d'ouverture.

Cette longue journée se terminera par la Swiss European Sale à partir de 20h30. Au catalogue, selon les organisateurs, des animaux "remplissant les plus hautes exigences en matière de pedigree, de morphologie et de valeurs d’élevage".

Cette longue semaine se terminera en beauté par les concours européens holstein. Le samedi matin sera consacré aux rouges classées par l'éleveur Danois Niels Erik Haahr (Anderstrup Holstein). Le samedi après-midi aux noires classées par l'éleveur Irlandais David Boyd (Glaslough Holstein). Les deux couleurs seront réunies le soir la "Fondue Party" des éleveurs.

Pour les retardataires, les visites d'exploitation seront encore possible le dimanche 3 mars.

L'entrée de Forum Fribourg qui accueillera les meilleures holstein d'Europe début mars.

 

Et à la fin c’est A. Dailly qui gagne

16
oct
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Chacun connaît la célèbre formule des années 80 : "Le football se joue à 11 et à la fin c'est l'Allemagne qui gagne".

Sur les concours de présentateurs prim'holstein, à la fin c'est A. Dailly qui gagne. A l'Ecole des jeunes d'Eurogénétique comme lors des qualifications pour le Championnat d'Europe.

A comme Adrien vainqueur Eurogénétique à Epinal en 2009 puis au National de Lezay en 2010 lors de l'épreuve qualificative pour le 1er concours européen de jeunes présentateurs-clippers disputé à Crémone, Italie, quelques mois plus tard.

A comme Antonin vainqueur Eurogénétique à Epinal en 2010 puis cette année au Sommet de l'élevage en vue du 2e concours européen des jeunes, à Fribourg, Suisse, en mars prochain.

Deux frères qui ont débuté très jeunes sur les rings de la Meuse et qui ont conservé la modestie de leurs débuts pour atteindre le haut niveau.

(*) A Fribourg l'an prochain, Antonin Dailly participera dans la catégorie des 16-20 ans. Guillaume Barbé, Ille-et-Vilaine, dans celle des 21-25 ans.

Antonin (à g.) et Adrien Dailly.