Visiter plm-magazine.com
Contacter le magazine
S’abonner en ligne


Une vente très « Euro-génétique »

30
avr
Aucun commentaire
Classé dans Exposition, Sélection.

La vente Eurogénétique, à Epinal le 10 avril, se tenait dans un climat d'incertitude lié à la fin des quotas laitiers. A l'arrivée, une heureuse surprise avec

un bon niveau de prix pour les 11 génisses, les 3 vaches en lactation et les lots d'embryons proposés.

En génisses, le prix moyen a été de 4 450 euros, avec un prix record de 9 200 euros obtenu par Just Hailey, arrière-petite-fille de RF Goldwyn Hailey-Ex 97 deux fois championne du national américain de Madison et du national canadien de Toronto. Son pedigree : Ascend x Dempsey x Baxter x RF Hailey. Ses index génomiques : Isu 179 et +4,1 en morphologie. C'était la première fois qu'un membre de la famille Hailey était proposé sur une vente en Europe, par le Gaec du Tombuy et Chantal Burteaux, Meuse. Just Hailey est partie pour le Gaec de la Pommière, Loire.

Viennent ensuite :

- à 6 200 euros, HBL Golden Dreams Anny, issue d'une autre famille de championnes, celle de sa 4e mère Shoremar S Alicia (Skychief x Starbuck), suprême championne de Toronto en 2000. Proposée par Bosseler Holsteins, Luxembourg, Anny a remporté la 1ère section de la récente Nuit de la Holstein en Belgique. Née au Luxembourg, primée en Belgique, vendue en France, Anny est partie pour l'Autriche.

- à 5 500 euros, Wilt Louna, fille de Dempsey et de Délicia-Ex 91 (Baxter x Shottle) la grande championne d'Eurogénétique 2013 et qui le sera à nouveau le lendemain de la vente. Proposée par le Gaec Wilt, Bas-Rhin, Louna est partie pour la Suisse.

Le prix record des vaches a été atteint par Hookem (Bookem x Shottle) dont la 4e mère est Odyssée-Ex 94 (Rudolph x Evreux Clei). Gestante d'ABS Silver, Hookem bénéficie d'un contrat reprise de mâle par Gènes Diffusion. Proposée par le Gaec de la Fromière, Meuse, elle est partie au Luxembourg.

Pour expliquer ces bons résultats dans le fameux "contexte difficile", tout un faisceau de causes. Le caractère "euro-génétique" de la vente avec des animaux de France, du Luxembourg, d'Allemagne et d'Italie au catalogue. Avec des acheteurs de Suisse, du Luxembourg, d'Autriche…

Un catalogue également diversifié entre animaux "à index" et animaux "à morpho", adapté à la diversité de la demande. Une communication centrée sur des pedigrees attirants comme Hailey, Amy, Délicia…

L'après-vente était également bien "pensé" avec une quarantaine aménagée proposée dans l'élevage Wilt. Tout était fait pour que le client soit le roi.

Foto Blog

Photo : acheteurs, vendeurs et animateurs de la vente avec le Top prix.

 

 

 

 

 

Catalogue international pour la vente Eurogénétique

30
jan
Aucun commentaire
Classé dans Sélection.

La seconde édition de la vente "nouvelle formule d'Eurogénétique aura lieu le vendredi 10 avril à partir de 20 heures. La veille du concours holstein.Blog Flyer

Comme l'an dernier, elle se déroulera dans la "Salle du Tambour" contiguë à la Grande Halle. Pour améliorer le confort des acheteurs et des spectateurs, un podium et un écran géant permettront de mettre en valeur l'animal pendant la présentation du pedigree par Thibaut Perreau, responsable du programme prim'holstein Elitest, et pendant les enchères animées par Claude Charles.

Au catalogue une bonne vingtaine de lots, dont une quinzaine de génisses venant de France mais aussi d'Allemagne, du Luxembourg et d'Italie. Le nombre de vaches laitières est en réduction par rapport à l'an dernier en raison d'un marché moins "animé".

Au chapitre génisses du catalogue, celles à index seront légèrement minoritaires. Plusieurs d'entre elles dépassent les 170 points d'Isu. Parmi les génisses dites à morphologie, des filles de championnes comme Délicia et Chloé réputées pour leurs succès à Eurogénétique et à la Swiss'Expo. Ou encore des descendantes de vaches célèbres comme Tri Day Ashlyn-Ex 96 et RF Goldwyn Hailey-Ex 97, l'une championne à Madison et à Toronto en 2001, l'autre double championne de ces concours en 2012 et 2014. Ces génisses à morphologie sont issues des meilleurs taureaux à type du moment.

Parmi les animaux proposés, des sans cornes, des rouges et des porteuses du facteur rouge. Dont une fille de Dew Red de la famille de la nord-américaine Renita Ranger, double championne de Madison et de la française Dalida championne de Paris en 2012. Une fille rouge de Barbwire de la famille Rud Zip-Ex 95 Ou encore des embryons de la suisse Morandale Talent Erica-Ex 92 1ère à la Swiss'Expo en 2008 et 2009.

Contacts

Thibaut Perreau au 06 79 14 64 51

thibaut.perreau@elitest

Blog salle de venteUn cadre "confortable" pour la vente Eurogénétique nouvelle formule.

La valeur n’attend pas le nombre des années

23
avr
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

"C'est un classement un peu particulier d'aller chercher la primipare". Si c'est le juge lui-même qui le dit…

Pourtant, Alain Hogge n'a pas '"innové" en accordant le titre de grande championne d'Eurogénétique et du Challenge France à Goldblack née fin août 2011. Des précédents existent, en particulier avec deux très jeunes grandes championnes du Space. En 1998, avec Miracle (Bellwood x Mascot) à l'Earl Chupin, Finistère. En 2004, avec Tonus (Gibson x Lee) au Gaec Crézé, Côtes-d'Armor. Toutes les deux alors âgées d'un peu plus de 29 mois.

Pour le juge du Space 1998, Rémy Leyrat, Corrèze, Miracle s'impose très vite : "Le niveau de la 1ère section était à la fois très relevé et homogène. A l'exception d'une vache qui se détachait nettement : Miracle". Il ajoute : "Miracle est une vache pleine de qualités avec, par-dessus tout, une incomparable élégance". Et conclut : "J'avoue avoir été content de choisir une jeune vache parce qu'elle symbolise l'avenir".

Dix-huit mois plus tard, au Championnat d'Europe holstein 2000 à Bruxelles, Miracle remportera sa section avant de partir en Allemagne où elle sera championne régionale de Saxe et 1ère de section au National. Devenue mère à taureau, son fils le plus connu est Delight (Decision).

Quand il a choisi Tonus, le juge Bertrand Humblot, Vosges, évoque notamment la solidité de son squelette, son caractère laitier et son élégance. Devenue la propriété de l'Eurl P h Deru, Haute-Marne, et de l'élevage suisse Rey Holstein, Tonus sera réserve championne jeune de Paris en 2007 et, dans la foulée, 1ère de section à Eurogénétique. L'année suivante, 2e de catégorie à la Swiss'Expo de Lausanne.

Dans la pratique, le "titre des titres" revient trois fois sur quatre à la championne adulte. Et, donc, près d'une fois sur quatre à la championne jeune ou intermédiaire. Au juge de décider s'il fait un pari sur l'avenir ou s'il préfère couronner une carrière.

Même si le choix final de la primipare reste marginal, ce n'était décidément pas le cas cette année à Eurogénétique. En montbéliarde, c'est aussi l'espoir qui est devenue grande championne : Gabèle (Urbaniste) au Gaec des Genets, Ain, âgée de 39 mois. C'est également une primipare, Georgie (Urocher), qui est devenue à 29 mois grande championne du National montbéliard 2013 à Cournon. Elle a remporté sa section à Paris en février dernier.

Goldblack du TombuyPour en revenir à Goldblack, elle était aussi le "premier choix du public". Un spectateur commentait : elle ne domine pas le concours, elle le survole. Elle a eu le mérite d'être en forme en début de matinée comme en fin d'après-midi. Alain Hogge soulignait d'ailleurs : "il y a des heures de lait dans cette mamelle et elle n'a pas bougé". Un handicap commun à toutes les primipares sur les grands (et longs) concours.

Goldblack avait déjà été repérée en janvier dernier, à la Swiss'Expo de Lausanne où elle était l'une des cinq finalistes du championnat jeune. Quelques semaines plus tard, elle sera championne jeune du concours général de Paris. A chaque fois, seront soulignés ses atouts : aucun défaut et grand potentiel. Des qualités bien exprimées : développement, solidité avec en particulier une rectitude du dessus exceptionnelle, mamelle remarquable au niveau des attaches et de la structure. Pour autant, Goldblack reste une "espoir" avec encore une bonne marge de progression.

Photo ci-dessus : Goldblack au Salon de l'Agriculture fin février.

(*) En tant que juge, Jean-Baptiste Decheppe apprécie lui aussi les primipares. Au Régional Prim'Ho-Centre en 2009,il avait désigné Bonie (Shottle x Cousteau) grande championne. Cette vache appartenant à Pascal Caron, Eure-et-Loir. Bonie connaîtra les joies du podium au National du Mans et sera grande championne départementale.

 

Colmar 2016 accueille Fribourg 2013 pour un « retour d’expérience »

17
juin
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

L'image du passage de relais entre Fribourg et Colmar était belle, sur le ring du dernier Championnat d'Europe holstein. Mais, côté français, l'heure est venue d'entrer dans le vif du sujet. Colmar 2016, ce sera le 18 juin. Dans trois ans exactement. C'est encore loin pour les visiteurs. Un peu moins pour les exposants potentiels qui réfléchissent aux futures inséminations. C'est déjà proche pour les organisateurs français de l'événement.

Le 13 juin, ils ont organisé un retour d'expérience, un debriefing, avec Pascal Monteleone, Chef de projet de Fribourg 2013 et par ailleurs Directeur de la Fédération suisse d'élevage holstein.

Pascal Monteleone a repassé, en accéléré, le film des actions conduites entre le Championnat d'Europe de Crémone et celui de Fribourg. Les acteurs : les membres du Comité de pilotage mobilisés à temps plus que partiel, une quarantaine de membres des commissions régulièrement réunis et une armée de 200 bénévoles dans la dernière ligne droite. Côté budget : 1 450 000 francs suisses, soit environ 1 200 000 euros, couverts par le sponsoring et les subventions.

Chaque commission était spécialisée : concours ; logistique, aménagement du site, montage et démontage des installations ; accueil des visiteurs ; restauration ; hébergement des animaux et de leurs accompagnateurs ; sécurité sanitaire et passage en douane ; animation ; visites d'élevages. La communication et la recherche de sponsors étaient sous-traitées à une société spécialisée.

Au bilan, 14 pays en concours devant 9 500 spectateurs. Mais aussi 11 fermes ouvertes à 2 000 visiteurs.

Ce jeudi 13 juin, Pascal Monteleone échangeait avec le Conseil d'administration de Colmar 2016 constitué le jour même. A sa tête, Thomas Prinz et Bruno Béchet.

Président du Club Holstein 68, l'association des éleveurs du Haut-Rhin, Thomas Prinz sera plus particulièrement chargé de la logistique, de l'accueil des visiteurs et des exposants, des relations avec les organismes régionaux. Président de Prim'holstein France, Bruno Béchet sera responsable de l'organisation du concours, de la promotion de l'événement en France et à l'étranger.

Le conseil d'administration regroupe les trois partenaires du Championnat d'Europe 2016. Pour Prim'holstein France : Etienne Koch, Thierry Chombard, Stéphane Vernay, Denis Biéri. Pour le Club Holstein 68, Claude Nasse, Franck Guittard et Philippe Gutzwiller. Pour Eurogénétique, Claude Ballan, Christiane Muller, Jean-Marie Ollinger, Philippe Déru, Philippe Sibille et Claude Charles.

Prochaine étape en septembre avec la constitution des commissions spécialisées.

 

 

Challenge France « autonome » à Eurogénétique 2014

5
juin
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

La succession d' Hyparetarak est ouverte ! Pour mémoire, c'est le nom de la grande championne du premier Challenge France créé par Eurogénétique en 1998.

Seize ans plus tard, ce sera le retour à Epinal après deux éditions disputées à Rennes en 2010 et 2012 dans le cadre du Space. En avril prochain, le Challenge France sera à nouveau proposé par Eurogénétique, et à nouveau de façon autonome avec des régions bien identifiées. Chaque région disposera du même nombre de concurrentes, et présentera au moins une vache par section. Le concours prim'holstein Eurogénétique se déroulera en parallèle, de façon distincte. En 1998, huit régions avaient été constituées pour l'occasion : Eurogénétique, Prim'holstein Atlantique, Rhône-Alpes, Septentrion Holstein (Nord), Aquitaine, Massif Central, Centre et Poitou-Charentes.

EUROGENETIK-1Reste encore à déterminer (prochainement) la composition du jury : individuel ou collectif ? En 1998, sept juges avaient officié pour les prix de sections. Une "mutualisation" alors à la mode. Elle sera à nouveau mise en œuvre à Epinal en 2000 puis à Paris en 2001. Dans ce cas, une vache peut se retrouver 1ère de section à la moyenne des notes, sans qu'aucun juge ne l'ait individuellement mise en tête. C'est pourquoi les prix de championnat relèvent d'un juge unique. En 1998, cette mission était revenue à Jean-François Saluden, Finistère.

Photo ci-dessus. En avril 1997, le directeur d'Eurogénétique, Pierre Morel, annonce la création du Challenge France pour l'année suivante.

Au palmarès du 1er Challenge France

Championne adulte : Hyparetarak (Bluff x Ugela Bell) à Stéphane Maigrat, Vosges.

Championne jeune  et meilleure mamelle jeune : Ibiza (Inspiration x Summum) au Gaec Taton, Ardennes.

Meilleure mamelle adulte : Ictère (Domain x Vexation) à la Scea Fief de l'Ormeau, Vendée.

Challenge interrégional : 1-Prim'holstein Atlantique ; 2-Eurogénétique ; 3-Rhône-Alpes.

 

 

 

 

 

Un site de rencontre entre clippers et éleveurs

7
mai
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Nouvelle étape dans la "professionnalisation" de l'activité de préparateur d'animaux sur les concours : Prim'holstein France lance un annuaire des clippers et présentateurs. Une suite logique aux formations dispensées car, à la sortie de l'école des jeunes éleveurs, il reste à passer à la pratique.

 

L'annuaire proposera les coordonnées et le CV des clippers et présentateurs, affichera leur formation, leur expérience. Augmentera leur chance de passer de la théorie à la pratique. Faute de pouvoir exercer leurs talents, trop de jeunes quittent le circuit alors que, faute de temps, des éleveurs gardent de bonnes vaches à l'étable. Alors qu'il leur suffirait de trouver des partenaires pour les accompagner sur les concours, voire pour les remplacer en toute confiance.

 

Clipper est un vrai métier. Il peut offrir un complément de revenu à des éleveurs, des techniciens, des étudiants. Un métier exigeant en énergie déployée et en temps passé comme le rappelle le témoignage de Damien Gaubert repris ci-dessous. Une bonne résistance est nécessaire pour préparer des animaux à la chaîne, jour et nuit. Avec obligation pour le clipper de mettre en valeur le meilleur de chacune des vaches qui lui ont été confiées.

 

Clipper est aussi un métier-passion. Il fait voyager dans différentes régions de France et à l'étranger. Il donne l'occasion de rencontrer des éleveurs et des collègues clippers. La chance de vivre une Expo de l'intérieur, en tant qu'acteur et non en simple visiteur.

 

Avis aux amateurs soucieux de se professionnaliser : les inscriptions dans l'annuaire sont prises sur le site Internet de Prim'holstein France (primholstein.com). Informations à fournir : coordonnées, formation suivie et l'expérience acquise. Prochainement mis en ligne, cet annuaire sera remis à jour fréquemment.

 

Lire ci-après : " Naissance et persistance d'une vocation". Portrait de Damien Gaubert publié dans la rubrique "Gens du lait" de PLM en février 2012.

 

 

Le ringman, maître du ballet des animaux sur le ring

27
mar
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Ni vu ni connu mais toujours efficace. Ce pourrait être la définition du bon ringman, cet adjoint du juge sur le ring.

Les visiteurs viennent d'abord voir les vaches, éventuellement écouter les commentaires du juge. Dans les meilleures conditions de confort possible que rien ne doit venir troubler. Ni photographes indisciplinés, ni ringmen trop nombreux ou maladroits. Chacun à sa place, et les vaches seront bien montrées.

Mais naît-on ringman ou le devient-on ? Est-ce inné ou acquis ? Une certitude : comme toute activité technique, le métier de ringman s'apprend, se travaille.

Rappel des objectifs. Le ringman est le véritable assistant du juge. A lui de conduire le défilé des animaux sur le ring. A lui de les placer dans l'ordre indiqué par le juge, en surveillant les distraits comme les filous. A lui de régler la circulation sur le ring, sachant que les animaux sont plus ou moins dociles, leurs conducteurs plus ou moins stressés, plus ou moins expérimentés, le juge plus ou moins compris dans ses consignes. Le ringman a gagné quand il est passé inaperçu, quand le juge a pu mener à bien le classement des animaux sans être parasité par des incidents.

Juge Suisse d'Eurogénétique le 5 avril, Roger Frossard a souhaité être accompagné de Vanessa Röthenmund. Le Québécois Thierry Jaton est régulièrement accompagné de sa conjointe Véronique Guay, de même que Mathilde accompagne régulièrement son mari Jean-Baptiste Decheppe.

Mais, l'alternative est de former des ringmen (et ringwomen). Ce pourrait être un "certificat de spécialisation" supplémentaire dans la formation de juge, ou encore l'occasion pour un jeune de s'entraîner à la pression du ring. Beaucoup a été fait pour former les juges, ou encore pour susciter des vocations de clipper et de présentateur avec les écoles de jeunes. L'heure est venue de s'intéresser au ringman, véritable maître du ballet des animaux sur le ring.

Ci-dessous. Le ringman Suisse Martin Kipfer a parfaitement maîtrisé la difficile présentation des groupes nationaux sur le ring de Fribourg

Diapomajordome 2

 

 

Colmar 2016, c’est parti

30
nov
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Colmar accueillera le Championnat d'Europe holstein à la mi-juin 2016. Le Conseil d'administration de Prim'holstein France a rendu son verdict le 27 novembre. Après une longue délibération, preuve que les projets de Lyon et de Cournon-Sommet de l'élevage étaient également séduisants.

Colmar, Haut-Rhin, est le site choisi par les porteurs du projet retenu, à savoir le Club Holstein 68 et Eurogénétique. C'est d'ailleurs Thomas Prinz, président de l'association des éleveurs du Haut-Rhin qui conduisait la délégation devant Prim'holstein France. Il était accompagné de Claude Ballan et de Philippe Sibille, président et directeur d'Eurogénétique, et par Claude Charles, chargé de présenter les animations proposées.

La ville de Colmar présente l'atout d'être facilement accessible par la route, le rail (TGV) et les airs avec la proximité des aéroports de Bâle-Mulhouse, Strasbourg, voire de Francfort à une heure de route. Quant au parc "Colmar Expo", situé au milieu d'un immense parking, il propose un ensemble de halls modulables tout à fait adapté à ce type de manifestation.

Voilà pour le cadre. Les animations porteront notamment sur l'accueil des éleveurs français. Même si la manifestation est de dimension européenne, c'est également un événement national majeur. Tout sera mis en œuvre pour faciliter la venue d'un grand nombre d'éleveurs des autres régions. Des jumelages seront proposés entre associations d'éleveurs de l'Est de la France et associations des autres départements. Ainsi, la veille du concours des groupes d'éleveurs bretons  ou normands pourront être accueillis (voire hébergés) par un syndicat local avec, au programme, visites d'élevage mais aussi touristiques…Le jour du Championnat d'Europe sera, quant à lui, centré sur les concours. Aucune autre manifestation ne sera organisée simultanément.

Première "sortie officielle" de la toute nouvelle association "Colmar 2016" constituée du Club Holstein 68, d'Eurogénétique et de Prim'holstein France : le 2 mars en Suisse, au Championnat d'Europe de Fribourg. Pour le passage de relais.

(*) Voir le film de présentation proposé sur le site Eurogénétique : www.eurogenetique.com

Ci-dessous, Colmar Expo, site du Championnat d'Europe 2016.

 

Et à la fin c’est A. Dailly qui gagne

16
oct
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Chacun connaît la célèbre formule des années 80 : "Le football se joue à 11 et à la fin c'est l'Allemagne qui gagne".

Sur les concours de présentateurs prim'holstein, à la fin c'est A. Dailly qui gagne. A l'Ecole des jeunes d'Eurogénétique comme lors des qualifications pour le Championnat d'Europe.

A comme Adrien vainqueur Eurogénétique à Epinal en 2009 puis au National de Lezay en 2010 lors de l'épreuve qualificative pour le 1er concours européen de jeunes présentateurs-clippers disputé à Crémone, Italie, quelques mois plus tard.

A comme Antonin vainqueur Eurogénétique à Epinal en 2010 puis cette année au Sommet de l'élevage en vue du 2e concours européen des jeunes, à Fribourg, Suisse, en mars prochain.

Deux frères qui ont débuté très jeunes sur les rings de la Meuse et qui ont conservé la modestie de leurs débuts pour atteindre le haut niveau.

(*) A Fribourg l'an prochain, Antonin Dailly participera dans la catégorie des 16-20 ans. Guillaume Barbé, Ille-et-Vilaine, dans celle des 21-25 ans.

Antonin (à g.) et Adrien Dailly.

 

Au milieu du ring d’Eurogénétique

10
avr
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Le cadeau semblait trop beau, au risque d'être empoisonné : confier à un membre de l'équipe fondatrice d'Eurogénétique, ancien directeur-adjoint de l'Expo auprès de Pierre Morel, le soin de juger le concours prim'holstein. De quoi "stresser" Claude Charles. Mais, par chance, ce fut un stress positif explique-t-il ici. F. Carfantan.

 

Quand Claude Ballan, président d'Eurogénétique m'a proposé de juger le concours prim'holstein, j'ai d'abord été surpris. La tradition depuis 1989 a toujours été d'alterner un juge étranger (le Québécois Claude Lafrance en premier) et un juge Français "hors zone". Etant retiré de l'organisation, j'ai néanmoins accepté.

La veille et le matin du concours, j'ai eu tout loisir de ruminer ma décision. Mais, comme toujours dans ce genre de situation, une fois la 1ère section entrée sur le ring, rien n'existe plus, ni avant, ni autour. Seules les musiques qui accompagnent la proclamation des résultats sont audibles. J'étais tellement concentré que je ne "reconnaissais" pas les vaches sur le ring. Comme je me l'étais promis, je me limitais à les comparer entre elles.

Je me doutais bien que j'allais vers un concours ouvert. Je savais que je découvrirais des championnes plutôt que confirmer des vaches connues. La grande championne n'était pas la plus connue, et elle avait surtout brillé à Bordeaux, loin d'Epinal. Tous ceux qui ont jugé savent d'ailleurs que le juge est loin d'être influencé par l'historique de la vache, par son propriétaire ou par son origine paternelle.

Dans ma préparation d'avant concours, je m'étais fixé comme objectif d'aller chercher le type de vaches que j'aime. J'ai essayé d'être le plus régulier possible, de me fixer une ligne de conduite comme on dit souvent. Sans me refuser de récompenser telle ou telle vache atypique mais de grande qualité.

Sept heures après que la "cadette'" Galine EHB soit entrée sur le ring et alors que GHP Brainville venait d'être sacrée grande championne, le défilé des animaux reprenait dans ma tête. Je revoyais certaines jeunes vaches trop frêles qui manquent de force laitière comme on dit au Canada. De solidité laitière comme on préfère dire en France. Alors que, pour durer longtemps, une vache doit pouvoir compter sur la qualité de son dos, la largeur et la profondeur de sa poitrine.

Le plaisir du juge c'est d'ailleurs de trouver le type de vaches auquel il croit et de le mettre en avant. De privilégier des vaches puissantes à des vaches au caractère laitier trop prononcé, au risque d'être fragiles. La fonction du juge c'est de distinguer des championnes aussi proches que possible de la vache souhaitée par tous.

 

 Ci-dessous, le  juge commente son choix : le volet "pédagogique" de la fonction.