Visiter plm-magazine.com
Contacter le magazine
S’abonner en ligne


Articles de la catégorie 'Exposition'

Pas de catégorie

Mende 2016, le rendez-vous international de la brune prend forme

13
juil
Aucun commentaire
Classé dans Exposition, Sélection.

"L'Espace Georges Frêche" est en voie d'achèvement. Ce centre de congrès sera fin prêt pour accueillir la grande manifestation brune du printemps prochain. Du 7 au 9 avril 2016, le chef-lieu de la Lozère accueillera en effet le Congrès mondial de la race et un concours européen.

Trois thèmes au programme du Congrès mondial des jeudi 7 et vendredi 8 avril. D'abord, la capacité de la brune à s'adapter aux différents pays et Blog Logo Mendesystèmes de production dans le monde. Ensuite, l’impact de la génomique développée dans le cadre d'Intergenomics qui réunit la France, la Suisse, l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, la Slovénie, le Canada et les Etats-Unis. Et enfin, l'efficacité économique à travers ses atouts santé, longévité, taux "convertis" en résultats économiques. Les premiers résultats d'une étude conduite en Autriche sur l'efficacité alimentaire seront également présentés.

Le ring sera "ouvert" dès le vendredi 8 avril : concours de génisses avec uniquement des filles de taureaux BGS Création, et concours de jeunes présentateurs par équipe et présentation de descendance BGS Création. L'occasion de faire la promotion de la brune française. Le soir, vente aux enchères internationales avec au catalogue, des génisses, vaches et embryons du monde entier.

Le concours européen du samedi réunira 150 vaches en lactation. Avec certes un gros noyau du pays d'accueil, cinq à dix vaches par pays invité. Cette confrontation européenne, organisée tous les quatre ans, s'était déroulée à Saint-Gall en Suisse en décembre 2012.

La brune française et la brune européenne partagent une longue histoire commune. La Confrontation Européenne s'était déroulée à Paris en 1991. En 1996, le premier Eurobrune, s'était également tenu dans le cadre du Salon de l'Agriculture.

 

 

 

La mascotte de Colmar 2016 va entamer son tour de France

24
juin
Aucun commentaire
Classé dans Championnat d'Europe, Exposition.

Mascotte (son "nom de code"provisoire) est entrée en fonction le 17 juin. Un an, jour pour jour, avant les championnats d'Europe holstein et red holstein de Colmar.

"Nous avons trouvé notre mascotte" se réjouissent les membres du Comité d'organisation. Ils lancent maintenant une grande consultation pour la baptiser : "A vous de lui proposer un nom sur le site colmar2016.com".

Mascotte s'est fait connaître par une vidéo visible sur http://colmar2016.fr/fr/mascotte.php. Ses concepteurs racontent : "Depuis le scénario jusqu’à la mise en ligne du film, de nombreuses heures de travail ont été nécessaires. Les plans ont été tournés, pour l'essentiel, à Colmar et dans ses environs. Et bien sur au Parc-des-Expositions. Quant à la scène finale de danse, elle a été mise en boîte le 16 juin". La veille de la diffusion.

Le tournage dans Colmar s'est accompagné d'un véritable engouement populaire. "Le scénario avait prévu un tour de Mascotte dans les rues de la ville. Quand elle s'est lancée, accompagnée de Marjorie Haennig et d'Apolline Prinz en costume traditionnel, les touristes se sont précipités pour prendre des photos. Tout un groupe de Japonais voulait faire des selfies, avec Mascotte mais aussi avec les deux jeunes accompagnatrices. C’était une ambiance très sympathique, malgré les contraintes d'un timing serré pour terminer à temps la vidéo".

Comme toute star qui se respecte, Mascotte se retrouve avec un carnet de rendez-vous bien chargé : l'Ecole Française des Jeunes début juillet, puis le Space, le Sommet de l'élevage, le Show Open Génisses de Saint-Etienne, le Salon de Paris…Et, bien sûr, toutes les manifestations nationales et régionales auxquelles elle sera conviée.

Mascotte et Comité.BlogMascotte a découvert le Parc des Expositions accompagnée de membres du Comité d'organisation de Colmar 2016. A droite, près d'Apolline, le président Thomas Prinz.

 

 

 

Une vente très « Euro-génétique »

30
avr
Aucun commentaire
Classé dans Exposition, Sélection.

La vente Eurogénétique, à Epinal le 10 avril, se tenait dans un climat d'incertitude lié à la fin des quotas laitiers. A l'arrivée, une heureuse surprise avec

un bon niveau de prix pour les 11 génisses, les 3 vaches en lactation et les lots d'embryons proposés.

En génisses, le prix moyen a été de 4 450 euros, avec un prix record de 9 200 euros obtenu par Just Hailey, arrière-petite-fille de RF Goldwyn Hailey-Ex 97 deux fois championne du national américain de Madison et du national canadien de Toronto. Son pedigree : Ascend x Dempsey x Baxter x RF Hailey. Ses index génomiques : Isu 179 et +4,1 en morphologie. C'était la première fois qu'un membre de la famille Hailey était proposé sur une vente en Europe, par le Gaec du Tombuy et Chantal Burteaux, Meuse. Just Hailey est partie pour le Gaec de la Pommière, Loire.

Viennent ensuite :

- à 6 200 euros, HBL Golden Dreams Anny, issue d'une autre famille de championnes, celle de sa 4e mère Shoremar S Alicia (Skychief x Starbuck), suprême championne de Toronto en 2000. Proposée par Bosseler Holsteins, Luxembourg, Anny a remporté la 1ère section de la récente Nuit de la Holstein en Belgique. Née au Luxembourg, primée en Belgique, vendue en France, Anny est partie pour l'Autriche.

- à 5 500 euros, Wilt Louna, fille de Dempsey et de Délicia-Ex 91 (Baxter x Shottle) la grande championne d'Eurogénétique 2013 et qui le sera à nouveau le lendemain de la vente. Proposée par le Gaec Wilt, Bas-Rhin, Louna est partie pour la Suisse.

Le prix record des vaches a été atteint par Hookem (Bookem x Shottle) dont la 4e mère est Odyssée-Ex 94 (Rudolph x Evreux Clei). Gestante d'ABS Silver, Hookem bénéficie d'un contrat reprise de mâle par Gènes Diffusion. Proposée par le Gaec de la Fromière, Meuse, elle est partie au Luxembourg.

Pour expliquer ces bons résultats dans le fameux "contexte difficile", tout un faisceau de causes. Le caractère "euro-génétique" de la vente avec des animaux de France, du Luxembourg, d'Allemagne et d'Italie au catalogue. Avec des acheteurs de Suisse, du Luxembourg, d'Autriche…

Un catalogue également diversifié entre animaux "à index" et animaux "à morpho", adapté à la diversité de la demande. Une communication centrée sur des pedigrees attirants comme Hailey, Amy, Délicia…

L'après-vente était également bien "pensé" avec une quarantaine aménagée proposée dans l'élevage Wilt. Tout était fait pour que le client soit le roi.

Foto Blog

Photo : acheteurs, vendeurs et animateurs de la vente avec le Top prix.

 

 

 

 

 

Les 12 heures d’Expo Bulle

31
mar
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Ponctualité suisse oblige, le top départ du National a été donné à 9 h précises, le samedi 28 mars. La ligne d'arrivée a été franchie juste avant 21h. Aux commandes sur le ring, le juge suisse François Morand venu de Vuadens, à 3 km d'Espace Gruyère où se déroulait cette 43e édition d'Expo Bulle. A ses côtés, son assistant Bruno Toussaint, Belge résidant en France et travaillant en Suisse.

Pano 1Pendant ce tour complet d'horloge, ils ont vu défiler en alternance 143 vaches holstein et 119 red holstein. Au final, Galys-Vray l'emporte en noire et Plattery Savard Rénita en rouge.

Le concours est parti très vite, sans temps morts. Les principaux points forts du matin : le prix de championnat junior de P'tit Cœur Artes Mulane en holstein vers 11 h et celui de Défago Absolute Adora en red holstein avant 13h. Après une courte pause, les vaches adultes holstein ont pris le relais. L'attribution des prix de meilleure mamelle et de championnat ont connu leur intensité habituelle avec un double succès de Galys-Vray devant sa double réserve Holst.Papaux Seaver Natalia.

Il était alors près de 17h et les gradins ont commencé à se dégarnir de leurs spectateurs. Les uns, venus en voisin, sont retournés chez eux pour la traite. Les autres, venus de plus loin et pour certains en bus, sont partis à la chasse aux restaurants. Mais, peu à peu, les places libres sont redevenues plus rares. Les gradins étaient à nouveau bien remplis à l'heure du final qui a vu les deux championnes d'Europe de Fribourg en 2013 se partager les récompenses. A Suard Red Jordan Irène, le prix de meilleure mamelle. A Rénita, le titre de championne. Avec, à la clé, une standing ovation pour ces deux grandes stars.

Les Nationaux 2016 seront reconduits selon le même schéma de base mais avec des modifications inspirées de l'expérience de cette année. Moment crucial : le passage du championnat d'une "couleur" à la reprise des sections dans l'autre couleur. Pas facile de repartir pour le simple défilé des sections après le protocole et toute l'effervescence d'une d'une remise de prix. L'an prochain, au nom de l'alternance, la red holstein passera d'abord. Il reviendra alors à la holstein d'assurer le second souffle de la manifestation en fin de journée.

(*) Plus d'informations dans PLM d'avril et de mai.

 

L’Euro’Expo de Lausanne

23
jan
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Les six finalistes entrent sur le ring pour l'ultime tour de piste : une vache italo-suisse née en France devant une italienne née en Espagne et une suisse née en Autriche. Enfin, une suisse née en Suisse (avec copropriétaire américain) et une française née en France.

Au palmarès de la 19e édition de la Swiss'Expo, la suisse O'Kalibra l'emporte, elle est issue d'une famille de vaches américaines qui avait transité par le Canada et la France. Sa réserve, l'italo-suisse Galys-Vray, remonte à la famille des taureaux français Besné Buck et Jocko Besné. La mention honorable Posozaa Sonia, née en Espagne, est maintenant élevée en Italie.

Le championnat du pis adulte s'est déroulé entre la française Carmen-OTS et la franco-italo-suisse Galys-Vray. En intermédiaire, la meilleure mamelle est la française Wilt Excellence devant l'allemande devenue suisse Mox Domenica.

Quant à la championne génisse Doug Tina, elle a pour copropriétaires des Suisse, Néerlandais, Espagnol et Américain. Sa réserve Bons-Holsteins Koba était venue des Pays-Bas et la mention honorable Nova Ida de France.

Après avoir très tôt "squatté" les tribunes de la Swiss'Expo en tant que spectateurs, les étrangers descendent de plus en plus sur le ring en tant qu'acteurs. De rendez-vous international des professionnels et amateurs de la vache laitière, Lausanne devient de plus en plus une exposition de dimension internationale. D'ailleurs, côté ambiance, chaque lauréate bénéficie d'un surplus d'applaudissements venus des supporters de son propre pays.

Autre image de cette internationalisation : le canadien Mario Comtois, propriétaire de RF Hailey la grande championne de Madison et de Toronto, arpente les écuries de Lausanne. Il s'arrête devant l'affiche qui annonce la vente Eurogénétique d'Epinal où sera proposée une descendante de sa championne.

 

Blog SE DEUXAlex Barenco, Suisse, au licol de la franco-italo-suisse Galys-Vray.

Pat Conroy, copropriétaire américain d'O'Kalibra.

Mauro Beltramino, Italie, avec l'italo-espagnole Sonia.

 

 

 

 

Les vaches reviennent au Hall 1 du Salon de l’Agriculture

29
déc
Aucun commentaire
Classé dans Exposition, Sélection.

Retour au Hall 1 pour les concours de bovins du Salon de l'agriculture. Les deux précédentes éditions s'étaient déroulées dans le Hall 3 un peu "perdu" dans le Parc-des-Expositions de la Porte de Versailles. Cette fois, dès leur arrivée, les visiteurs seront tentés de se diriger directement vers les animaux.

Voilà pour l'écrin mais, aussi beau soit-il, l'important reste les bijoux. En prim'holstein, les modalités de recrutement des animaux ont été revues cette année. Objectif affiché de PHF : "effectuer la dernière tournée de sélection au plus près de la date du concours". Le meilleur moyen de s'assurer de la présence effective de quasiment toutes les titulaires.

La procédure de recrutement des animaux a été lancée courant novembre comme d'habitude. Le tri informatique des concurrentes potentielles et les inscriptions par les éleveurs ont donné une 1ère liste de plus de 800 vaches. Nouveauté : début janvier, 16 techniciens PHF visiteront 286 élevages pour retenir un premier contingent de 250 animaux parmi ces 800 vaches. A partir de la mi-janvier, Thierry Ménard, responsable des techniciens et Jean-Paul Mette, technicien de l’Orne, verront ensemble les 250 vaches déjà présélectionnées. Ils en retiendront un peu plus d'une sur deux pour constituer le lot présenté en Commission de sélection.

Cette nouvelle répartition des tâches entre les techniciens PHF fera gagner deux semaines dans le recrutement des animaux. Selon l'ancienne formule, la présélection par des techniciens de terrain aurait débuté plus tôt, dès la 1ère quinzaine de décembre. Puis Thierry Ménard et Jean-Paul Mette auraient débuté leurs tours de France dès la 1ère quinzaine de janvier. Ils se seraient répartis la totalité des vaches inscrites, soit 400 chacun.

Cette année, leur tâche sera facilitée par le travail de "repérage" effectué par leurs collègues. Concrètement, la tournée finale pourra donc débuter cinq semaines avant le concours, au lieu de sept semaines en moyenne les années précédentes.

Blog.Bonheur 2La procédure reprendra ensuite son cours habituel. Mardi 3 février, la Commission de sélection réunie au siège de PHF établira la liste des 115 titulaires et 30 suppléantes inscrites au Catalogue officiel du Salon. Jeudi 19 février, les concurrentes sont attendues à Paris. Lundi 23 février, en fin d'après-midi, désignation de la grande championne par le juge Thomas Allard, éleveur dans le Morbihan.

Cela dit, d'autres modalités de sélection pourraient être envisagées. Par exemple, "régionaliser" la sélection, sur le modèle d'Eurogénétique ou du Space en faisant participer les associations d'éleveurs au recrutement des animaux. Aux dépens de l'homogénéité du lot présenté ? Pas forcément, mais en tout cas au bénéfice de l'intérêt porté au concours. Créer une dynamique régionale pour le tri des animaux entraînerait une émulation, une saine compétition motivante à la fois pour les participants et pour les spectateurs.

Ci-dessus, la lauréate 2014, Bonheur (Instinct) à l'Earl du Gran Gué Côtes-d'Armor, à l'affiche du concours prim'holstein du concours prim'holstein du 23 février.

 

 

Carmen OTS Vache de l’Année 2014 Prim’Holstein France

28
nov
Aucun commentaire
Classé dans Célèbres, Exposition, Sélection.

"Tout le monde me connaît sous le nom de Carmen-OTS la vache de show. Mais je ne suis pas qu'une vache de ring, j'ai de grandes qualités économiques". C'est ainsi que se présentait la future Vache de l'Année aux internautes-électeurs sur le site de Prim'Holstein France. Ses propriétaires lui faisaient encore préciser : "Ma meilleure lactation est de 18 547 kg en 305 jours. J'ai un fils commercialisé en centre d'insémination. J'ai produit 70 embryons en six collectes. Alors si vous ne votez pas pour mes qualités morphologiques faites-le pour mes qualités économiques".

Blog. Carmen OTS. Novembre 2014Carmen OTS est évidemment bien connue des lecteurs de PLM. Dans l'édition d'octobre dernier, après son succès au Space, elle était d'ailleurs présentée sous le titre : "Carmen au Top de la morpho et du lait".

Au Top de la morpho : pointée Excellente 94 avec Ex 96 mamelle et Ex 95 membres. Ce qui se traduit par un grand nombre de prix de championnat et de meilleure mamelle sur les concours. Attribués par les juges Philippe Déru, Thomas Allard, Jean-Baptiste Decheppe, David Biarnes, Thomas Saunier côté français. Par les Québécois Thierry Jaton et Daniel Brochu, et par le Suisse Roger Frossard.

Au Top de la production. Ses hautes productions viennent encore "renforcer" ses prix de meilleure mamelle. Au total de ses trois premières lactations, 62 983 kg de lait et 25,7 kg de lait par jour de vie. Dans le détail de ses trois lactations en 305 jours :

- 11 422 kg de lait à 35,6 de TB et 29,9 de TP ;

- 14 995 kg de lait à 37,3 de TB et 30,4 de TP ;

- 18 547 kg de lait à 40,5 de TB et 31,9 de TP.

A souligner en regard de cette production : une moyenne de 101 000 cellules.

Carmen OTS a hérité de sa grand-mère Jachère (Sammy x Pickland) qui détient le record de France de production en 305 jours avec en 3e lactation 19 748 kg de lait à 32,8 de TB et 31,9 de TP. 

Fille de Goldwyn et de Really OTS-Ex 90, Carmen OTS a eu 14 filles dont une seule pointée à ce jour, Flamme OTS-TB 89 (Jasper). Rappelons qu'elle est élevée dans le troupeau de la Scl Ferme d'Autes, à Criquiers, Seine-Maritime. Un élevage conduit par Agnès Morand, sa fille Laurence et son gendre Benoît Despeaux.

Ci-dessus, Carmen OTS photographiée après sa victoire au Régional de Normandie début janvier.

 

Au palmarès de la Vache de l'Année 2014

1-Carmen OTS (Goldwyn) à la Scl Ferme d'Autes, Seine-Maritime.

2-Tombi Dav (Jesther) à la Scl de la Félière, Calvados.

3-Rosa Boy (Ideal AGS) au Gaec de la Ville Léo, Côtes-d'Armor.

4-Eman (Usonet Fin)à l'Earl Sauvage Michel, Ille-et-Vilaine.

5-Sharon 13 (Oliver) au Gaec Leroy, Nord.

6-Cyred (September) à Jean-Bernard Girard, Doubs.

7-Benett FMR (Ulysse FM) au Gaec les Chanterelles, Haute-Savoie.

8-Chloé (Roseo Joc)à l'Earl Birot, Maine-et-Loire.

 

 

 

 

 

Sur la route de Colmar 2016

17
nov
Aucun commentaire
Classé dans Championnat d'Europe, Exposition.

Logo. Sur la route de ColmarPLM va proposer des rendez-vous réguliers avec la holstein de France et d'Europe, son histoire et sa géographie. Cette nouvelle rubrique, "Sur la route de Colmar" débute dans PLM de novembre. Elle accompagne la marche vers le Championnat d'Europe holstein et red holstein du samedi 16 juin 2016 dans le chef lieu du Haut-Rhin. Cette rubrique "ouverte" couvrira à la fois l'histoire et la géographie : l'histoire de la holstein en France ; l'implantation de la holstein dans les autres pays d'Europe.

En guise de fil rouge, un logo spécifique inspiré de celui de la célèbre Route 66 des Etats-Unis. Clin d’œil à ce pays qui, avec son voisin le Canada, a créé la holstein moderne. Tout en n'oubliant pas que la frisonne prend sa source en Europe, aux Pays-Bas et au Danemark.

Ce logo reprend le rouge et le vert de celui de la ville de Colmar. Couleurs qui sont aussi le vert de PLM et le rouge de ses pages génétiques. Il ne se veut évidemment pas concurrent du logo officiel, identique pour tous les Championnats d'Europe et modifié à chaque fois du nom de la ville d'accueil. Mais ce logo officiel accompagne la communication de l'organisation du Championnat 2016. Plus modestement, le logo créé pour PLM balisera seulement les articles sur la route de Colmar.

Frise colmar

 

Claudie la simmental européenne

31
oct
Aucun commentaire
Classé dans Exposition.

Au palmarès de Claudie au Sommet 2014 : championne adulte, meilleure mamelle adulte mais aussi meilleure laitière et, pour couronner le tout, grande championne. L'an dernier déjà, au concours de Cournon, Puy-de-Dôme, cette fille du taureau suisse Saemi appartenant au Gaec du Giroux, Ain, avait été désignée grande championne (photo jointe). Cinq mois plus tard, elle sera championne et meilleure mamelle adulte de Paris.

Cette année au Sommet de l'élevage, elle a donc fait encore plus fort avec de tout ce cumul de titres. Et surtout dans le cadre d'un concours national à dimension européenne avec la participation de vaches venues d'Allemagne et d'Autriche. FC.

Témoignage du juge, Claude Charles

Claudie championne simmental sommet 2013Tout juge rêve d'avoir une véritable grande championne dans le lot qui lui est soumis. J'ai eu cette chance au Spécial du Sommet avec Claudie. Une vache qui non seulement plaît au juge mais correspond aussi aux choix prioritaires dans la race. Elle est l'illustration de la mixité recherchée, avec ses atouts production et musculature, couplés  à leurs "compléments naturels" que sont la mamelle pour l'une et les membres pour l'autre. Du lait avec une mamelle très fonctionnelle. Une aptitude à se déplacer avec des membres solides.

Autre atout : sa préparation qui n'a pas seulement mis la vache en valeur. Mais manifesté également toute la fierté de l'éleveur de travailler avec la simmental. Un éleveur également récompensé avec le prix de championne espoir de Guinée, une fille de Hofherr.

En se distinguant dans une compétition internationale, Claudie s'est comportée en véritable "ambassadrice" de la simmental française. Dans une confrontation avec des  animaux venus de deux pays réputés pour la quantité et la qualité de leurs cheptels simmental. Deux pays partenaires habituels de la France dans les choix génétiques et l'utilisation des taureaux. Une vraie simmental européenne.

Venus en France avec de bonnes vaches, ces éleveurs autrichiens et allemands les ont mises en vente et contribué ainsi à la "mixité génétique" de la race en France.

 

 

 

Compte à rebours enclenché pour Saint-Flour

22
oct
Aucun commentaire
Classé dans Exposition, Sélection.

"Show must go on", le spectacle doit continuer. Cela vaut aussi pour le Show Open Génisses. Cette année, la ville et le département d'accueil changent mais l'essentiel est préservé : samedi et dimanche prochains, les 25 et 26 octobre, le Cantal accueille la 10e édition de ce concours réputé.

Ce changement de site ne modifie en rien la nature de la manifestation. Bien sûr, les barnums montés sur une place de Saint Flour ne peuvent accueillir autant d'animaux que le parc des expositions de Saint-Etienne. Mais les participants et visiteurs y trouveront vite leurs repères. Surtout, un tel événement aurait pu souffrir d'une année d'interruption et connaître des difficultés pour repartir.

Dans son histoire, le concours a supporté un changement de lieu, à l'intérieur de la Loire : de Précieux à Saint-Etienne. Il a connu une "nationalisation" des participants et un élargissement aux différentes races laitière. Mais il n'a jamais subi d'interruption depuis la 1ère édition de 2005 dans la cour du lycée de Montbrison Précieux jusqu'à la 10e organisée samedi et dimanche prochains, les 25 et 26 octobre.

Ce dépaysement du Show Open constituait un pari. Une première réponse a déjà été apportée par la rapidité avec laquelle les 320 places disponibles ont été remplies. Les jeunes sont désireux de se retrouver dans une manifestation dont ils sont les acteurs. Sous leur propre responsabilité, et non pas encadrés (encore moins dirigés) par des adultes qui seraient à la manoeuvre en coulisses. Ils sont également conscients de la dynamique qu'apporte aux groupes locaux et départementaux une participation au Show, souvent disputé en équipe avant même de l'être en individuel.

Que la fête commence.

Juges. Montbéliarde : Nicolas Robert, Loire. Autres races : Molly Sloan, Etats-Unis.

POURBLOG.TROIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En chiffres :

- 323 génisses de 165 élevages de 31 départements ;

- 147 montbéliardes, 146 prim'holstein, 30 brunes ;

- 118 inscrits au concours de meneur.

Au programme :

- vendredi : en soirée, concours départemental montbéliard, jugé par Florent Duclos, Haute-Savoie  ;

- samedi : de 10 h à 20 h, concours de génisses ;

- dimanche : de 11 h à 16 h 30, concours des jeunes meneurs jugés par Molly Sloan et par Emeric Basset, Ain.