Visiter plm-magazine.com
Contacter le magazine
S’abonner en ligne


Articles de la catégorie 'Célèbres'

Pas de catégorie

Carmen OTS Vache de l’Année 2014 Prim’Holstein France

28
nov
Aucun commentaire
Classé dans Célèbres, Exposition, Sélection.

"Tout le monde me connaît sous le nom de Carmen-OTS la vache de show. Mais je ne suis pas qu'une vache de ring, j'ai de grandes qualités économiques". C'est ainsi que se présentait la future Vache de l'Année aux internautes-électeurs sur le site de Prim'Holstein France. Ses propriétaires lui faisaient encore préciser : "Ma meilleure lactation est de 18 547 kg en 305 jours. J'ai un fils commercialisé en centre d'insémination. J'ai produit 70 embryons en six collectes. Alors si vous ne votez pas pour mes qualités morphologiques faites-le pour mes qualités économiques".

Blog. Carmen OTS. Novembre 2014Carmen OTS est évidemment bien connue des lecteurs de PLM. Dans l'édition d'octobre dernier, après son succès au Space, elle était d'ailleurs présentée sous le titre : "Carmen au Top de la morpho et du lait".

Au Top de la morpho : pointée Excellente 94 avec Ex 96 mamelle et Ex 95 membres. Ce qui se traduit par un grand nombre de prix de championnat et de meilleure mamelle sur les concours. Attribués par les juges Philippe Déru, Thomas Allard, Jean-Baptiste Decheppe, David Biarnes, Thomas Saunier côté français. Par les Québécois Thierry Jaton et Daniel Brochu, et par le Suisse Roger Frossard.

Au Top de la production. Ses hautes productions viennent encore "renforcer" ses prix de meilleure mamelle. Au total de ses trois premières lactations, 62 983 kg de lait et 25,7 kg de lait par jour de vie. Dans le détail de ses trois lactations en 305 jours :

- 11 422 kg de lait à 35,6 de TB et 29,9 de TP ;

- 14 995 kg de lait à 37,3 de TB et 30,4 de TP ;

- 18 547 kg de lait à 40,5 de TB et 31,9 de TP.

A souligner en regard de cette production : une moyenne de 101 000 cellules.

Carmen OTS a hérité de sa grand-mère Jachère (Sammy x Pickland) qui détient le record de France de production en 305 jours avec en 3e lactation 19 748 kg de lait à 32,8 de TB et 31,9 de TP. 

Fille de Goldwyn et de Really OTS-Ex 90, Carmen OTS a eu 14 filles dont une seule pointée à ce jour, Flamme OTS-TB 89 (Jasper). Rappelons qu'elle est élevée dans le troupeau de la Scl Ferme d'Autes, à Criquiers, Seine-Maritime. Un élevage conduit par Agnès Morand, sa fille Laurence et son gendre Benoît Despeaux.

Ci-dessus, Carmen OTS photographiée après sa victoire au Régional de Normandie début janvier.

 

Au palmarès de la Vache de l'Année 2014

1-Carmen OTS (Goldwyn) à la Scl Ferme d'Autes, Seine-Maritime.

2-Tombi Dav (Jesther) à la Scl de la Félière, Calvados.

3-Rosa Boy (Ideal AGS) au Gaec de la Ville Léo, Côtes-d'Armor.

4-Eman (Usonet Fin)à l'Earl Sauvage Michel, Ille-et-Vilaine.

5-Sharon 13 (Oliver) au Gaec Leroy, Nord.

6-Cyred (September) à Jean-Bernard Girard, Doubs.

7-Benett FMR (Ulysse FM) au Gaec les Chanterelles, Haute-Savoie.

8-Chloé (Roseo Joc)à l'Earl Birot, Maine-et-Loire.

 

 

 

 

 

Amarante, Vache de l’Année 2013, fille de bonne famille

28
nov
Aucun commentaire
Classé dans Célèbres.

La Vache de l'Année 2013, ce sont ses propriétaires Patrick et Jean-Luc Cabon qui en parlent le mieux (*) : "Amarante vient de remporter le Challenge Longévité du Régional breton en octobre, tout en produisant plus de 50 litres de lait par jour. Une descendance hors pair composée de 14 filles toutes Très Bonnes, ainsi que de 38 petites filles. Bref, la vache qui sait allier la production, la génomique et les concours".

 

Patrick et Jean-Luc Cabon

Patrick et Jean-Luc Cabon

Si Amarante-Ex 90 est médaille d'or de ce concours par Internet, sa fille Elégante-TB 89 est médaille de bronze. Toujours selon les associés du Gaec Cabon : "Déjà neuf filles en élevage, deux mâles entrés en Cia, Elégante est la meilleure fille d’Amarante en morphologie. Un palmarès sur les concours déjà bien garni et 89 points en 1ère lactation".

 

Mais Amarante, fille de Shottle, est davantage que la Vache de l'Année. L'histoire de sa famille, en amont et en aval de son élevage propriétaire, renvoie à tout un pan de l'histoire de la holstein en France. Tout commence avec Elly May (Elevation) née en 1978 aux Etats-Unis, dans l'Illinois. En 1981, elle est importée gestante au Gaec du Grand Coudanne, Landes.

 

Très vite, c'est le début d'un véritable Tour de France pour les descendantes d'Elly May. Sa petite-fille Bercy-Ned (Ned Boy) part pour l'élevage Vuillaume, Meuse où naît Eglantine (Trad).

 

Eglantine se retrouve dans l'élevage Pierre Duthoit, Marne, où elle aura une fille, Ixias (Mascot). Accouplée à Bellwood, Ixias donnera Menthe en août 1996. Six mois plus tard, Menthe est proposée à la Vente Capitale du Salon de l'Agriculture. De Paris, elle rejoint le Finistère.  Le Gaec Cabon va alors démultiplier la souche qui continuera de se diffuser. A travers des taureaux comme Texas, Avous, Caesar, Domin Euro, Extragold. Ou encore Esquibien, fils d'Amarante et Cabon Fernand, petit-fils d'Amarante chez Semex.

 

De se diffuser aussi à travers des vaches comme celles connues pour leurs résultats sur les concours. Ainsi Arcade (Shottle) sera championne espoir d'Eurogénétique en 2008. Elle était présentée par l'Eurl PH Déru et le Gaec de la Coumière qui l'avaient achetée à la vente Top Précieuse du Show Open Génisses 2007 à Saint-Etienne. Vendue au Gaec de l'Ouche Ronde, Loire-Atlantique, Arcade deviendra grande championne du Régional des Pays-de-la-Loire en 2010.

 

Agathe, pleine sœur d'Arcade, sera achetée par le Gaec Carfantan, Côtes-d'Armor, à la vente du Space 2006. Elle remportera le titre de championne jeune à Paris en 2010. Sa fille Carf Emeraude (Goldwyn), celui de championne espoir du Space en 2011, avec…Elégante (Goldwyn) pour réserve.

 

Amarante

Amarante

Amarante est, elle-même, régulièrement présente sur les concours et sur les podiums. Ses principaux accessits : 2e au National de Lezay en 2010 dont elle remporte aussi le prix de famille ; 3e au Space en 2010 et en 2013 ; 3e au Régional Bretagne 2012. Cette année, au Régional, elle a remporté sa section puis le titre de meilleure laitière avec 68 2014 kg de lait produits en trois lactations. " Bref, la vache qui sait allier la production, la génomique et les concours".

 

(*) Extraits du "Mot de l'éleveur" sur le site Prim'Holstein France.

 

 

 

 

Linda, Vache de l’année 2012 Prim’holstein France

11
déc
Aucun commentaire
Classé dans Célèbres, Sélection.

Linda est la première Vache de l'année officiellement élue par les Internautes sur le site primholstein.com. Sa longévité a dû jouer en sa faveur puisque, à 17 ans, elle est aussi âgée que ses trois dauphines réunies, à quelques mois près.

Linda était seulement la réserve d'Airway au Grand championnat holstein. Mais ces deux vaches étaient alors très proches (voir ci-dessous le Blog du 6 décembre).

De même la rouge Benett FM était la réserve de Belquita qu'elle a finalement coiffé sur le fil.

Linda, qui a produit plus de 128 000 kg de lait au cours de sa carrière, est une fille d'Igali (Bluff x Leadman) et une petite-fille d'Owner (Sexation).

 

Palmarès officiel de la Vache de l'année 2012

1-Linda-TB 86 (Igali x Owner) au Gaec Prim'Breizh, Côtes-d'Armor, âgée de 17 ans et avec 22,8 kg de lait par jour de vie (LjV) ;

2-Airway-Ex 94 (Shottle x Morty) au Gaec des Grilles, Orne, âgée de 6 ans 10 mois et avec 25,5 kg de LjV ;

3-Benett FM-TB 88 (Ulysse FM x Ranger) au Gaec des Chanterelles, Haute-Savoie, âgée de 6 ans 8m et avec 14,8 kg de LjV ;

4-Belquita-TB 89 (Rustler Red x Lentini) au Gaec Fery, Maine-et-Loire, âgée de 6 ans et avec 14,7 kg de LjV.

 

 

Du lait, des taux et de la longévité au Gaec Ducellier

2
oct
Aucun commentaire
Classé dans Célèbres, Exposition.

Ropaline et Ureine sont montées sur les 2e et 3e marches du podium du Challenge longévité du Space. Toutes les deux appartiennent au Gaec Ducellier, Pas-de-Calais, véritable "spécialiste" de la longévité.

L'argent pour Ropaline

Médaille d'argent*, Ropaline (Alex x Flateur) s'était déjà distinguée en juin dernier à l'interrégional Terres en fête, à Arras : réserve championne adulte et Miss Record de production.

Terres en fête réussit d'ailleurs bien à Ropaline. En 2008 : Grande laitière, Miss Record de production et Miss Protéine. En 2010 : à nouveau Miss Record de production.

Doyenne du récent Space, Ropaline-TB 89 (née le 18 août 2000), était la seule vache du concours à plus de 100 000 kg en compétition. A ce jour, elle affiche un cumul de 118 184 kg de lait produits. A sa meilleure lactation (4e en 305 jours), elle a produit 16 365 kg de lait à 49,8 de TB et 35,0 de TA. En neuf vêlages, Ropaline a eu quatre femelles par Roy, Damion, Roumare et Shout.

Le bronze pour Ureine

Médaille de bronze du Challenge longévité, Ureine (Ford x Nicolas) a produit à sa meilleure lactation (1ère en 305 jours) 12 808 kg de lait à 42,9 de TB et 34,2 de TA. En cumulé, elle vient de dépasser les 90 000 kg de lait. Ses principaux titres : Meilleure laitière de Terres en fête 2012, après avoir été Meilleure laitière au National du Mans en 2011. Pointée Ex 90, elle compte trois filles par Damion, Texas et Carisma.

Pétale le modèle

Du même élevage, actuellement à 137 000 kg, Pétale-Ex 91 (Wade x Downson) a été Meilleure laitière au National de Cherbourg en 2006 puis au concours de Paris en 2009. A Terres en fête : Meilleure laitière et Miss protéine en 2006. Pétale, prochainement collectée, compte six filles de Terrason, Lancelot, Damion, Iota, Windbrook. Et une fille de Ford pointée Ex 90, à plus de 50 000 kg de lait produits et avec déjà cinq filles.

Rappelons que les frères Ducellier, associés du Gaec qui porte leur nom, élèvent 70 vaches, à Coullemont, au sud-ouest d'Arras, à la frontière entre le Pas-de-Calais et la Somme. La longévité est, bien évidemment, l'une de leurs priorités d'élevage. Ils apprécient les vaches qui vieillissent bien et apprécient de les sortir sur les concours. Comme Ropaline, Ureine et Pétale qui appartiennent à trois familles différentes du troupeau.

(*) La médaille d'or du Challenge longévité du Space 2012 est revenue à Airway (Shottle x Morty) au Gaec des Grilles, Orne.

 

 

 

 

 

Pétale meilleure laitière à Paris en 2009 (à gauche), Ureine meilleure laitière au National du Mans en 2011.

 

 

 

 

Derrière chaque championne, une histoire

28
sept
Aucun commentaire
Classé dans Célèbres, Exposition.

Cré-Bounty et Roy Roxy, lauréates du dernier Space à Rennes, illustrent à leur manière des chapitres de l'histoire de la holstein.

Cré-Bounty et Boulieu

L'histoire de Cré-Bounty, élevée à l'élevage Crézé, Côtes-d'Armor, remonte à la première importation de vaches américaines en France. Récit avec Jean Rambaud, aujourd'hui technicien à Bovec après avoir travaillé au Domaine de Boulieu, Isère, dans les années 70.

C 503 est arrivée au Domaine de Boulieu le lundi 12 janvier 1973, raconte Jean Rambaud (1) en consultant ses archives. Puis à la question posée sur le ton de la plaisanterie : "Le matin ou l'après-midi ?", il répond sérieusement ans hésiter : "L'après-midi". Et confirme : "Je m'en souviens comme si c'était hier. Je la revois encore descendre du camion".

Au total, 36 génisses entrent ce jour-là à la ferme de Boulieu. Cet élevage, pionnier de la holstein en France, est bien connu pour ses importations du Canada, depuis 1965. Cette fois, ce sont les premières holstein des Etats-Unis qui viennent de débarquer à l'aéroport de Lyon tout proche de Boulieu-Vernay, Isère.

Dès sa 1ère lactations, C 503 dépassera les 10 000 kg de lait en 305 jours. Avec un équilibre TB/TP rare, et peu souhaité à l'époque, de 34,7/33,5.

Suite de l'histoire, 20 ans plus tard, à une vente aux enchères du Club Holstein 83 aux Arènes de Pomarez, Landes. Au catalogue, une arrière-arrière-petite-fille de C 503, la génisse Guitoune (Inspiration x Starbuck). Elle part pour les Côtes-d'Armor et le Gaec Michard.

Encore quelques années plus tard. En stage dans l'élevage Michard, Cyrille Crézé se voit offrir un embryon d'Omiche (Juror x Guitoune) d'où est issue Toupie (Gibson). Toupie, la mère de la grande championne du Space 2012.

 

* Ci-contre, fac-similé de la page du catalogue de la vente de Pomarez où Guitoune est passée de l'élevage de Pierre-Yves Mochet, Loire-Atlantique, à celui de Serge Michard, Côtes-d'Armor. Document issu des archives de Jean-Luc Démas. Il a vérifié auprès de Prim'holstein France qu'il s'agit bien de la fiche de Guitoune, baptisée ici Guitare par erreur.

 

Roy Roxy, famille Citation Roxy

L'histoire de Roy Roxy, élevée au Gaec Toullec, Finistère, remonte à une autre Roxy, la célèbre Glenridge Citation Roxy et à Mor Roxette la mère de Raider. Plusieurs ascendantes portent aussi le préfixe Hannoverhill (2).

Début 2006, Benoît Toullec arrive en stage en Ontario, dans l'élevage Fradon Holsteins. Sur place, il achète trois embryons de Goldwyn et de Milan Roxette. De trois gestations, naîtront deux mâles. Et deux femelles, deux jumelles issues (événement rare) du même embryon. Accouplée à Roy, l'une de ces jumelles appelée Goldroxy 2 donnera naissance à la championne espoir du Space. Le début d'une nouvelle histoire.

Ci-dessus, Roy Roxy championne espoir du Space

 

Compléments d'information

(1) Précision supplémentaire apportée par Jean Rambaud. La vache D 716, "6e mère" de la grande championne du Space, est une fille de Prince, comme Corinne. Elevée en Pennsylvanie, Mowry Prince Corinne a été enregistrée fin 1974 à 50 759 livres de lait (un peu plus de 23 000 kg) en 365 jours de production. En 305 jours, 44 144 livres (20 000 kg). Un record de production battu avec deux traites par jour.

(2) Les arbres généalogiques complets de Cré-Bounty et de Roy Roxy sont présentés dans PLM d'octobre.

 

 

Starbuck renaît au cinéma

28
juin
Aucun commentaire
Classé dans Célèbres.

Starbuck redémarre une nouvelle vie. Déjà clôné au début des années 2000, le célèbrissime taureau canadien donne maintenant son nom à un film québécois sorti le 27 juin. Cette comédie raconte l'histoire d'un homme, donneur assidu des banques de sperme dans sa jeunesse. Un jour, il se découvre père biologique de 533 enfants et apprend que 142 d'entre eux lancent une action collective en justice pour se faire reconnaître (http://www.starbuck-lefilm.com).

Le choix du nom et de l'image de "Starbuck" n'est pas un hasard. Le réalisateur du film, Ken Scott, a été porte-parole de l'association des Producteurs laitiers du Canada entre 1995 et 1998. Il a aussi tourné dans différentes publicités pour le fromage (http://www.youtube.com/watch?v=jQjPZbCFNf4).

Ken Scott a donc connu la période glorieuse de Starbuck, né en 1979 dans l'élevage Hannoverhill, en Ontario. Starbuck est un fils d'Elevation, l'un des fondateurs de la race. Il est lui-même le père de Aerostar, Besne Buck, Bookie, Belt, Prelude, Raider… Il est aussi le grand-père maternel ou paternel de Fatal, Esquimau, Jocko Besné, Heldostar, Mtoto, Rudolph, Megabuck, Storm, Wade, Windsor, Raven, Corsaro…

 

 

Ci-contre, une affiche du film avec une silhouette de taureau dessinée sur le tee-shirt du héros.

 

 

 

 

Ci-dessous, Starbuck et son clône photographiés tous les deux à 11 mois.